DR Congo

Analyse IPC de l'insécurité alimentaire aiguë - Février – Décembre 2021, Publié en mars 2021

Format
Analysis
Sources
Posted
Originally published

Attachments

27,3 millions de personnes (28% de la population analysée) font face à une insécurité alimentaire aiguë élevée (Phase 3 de l’IPC ou plus), faisant de la République Démocratique du Congo, le pays présentant le plus grand besoin d’assistance dans le monde.

Les résultats indiquent qu’environ un tiers de la population analysée connaît des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë (Phase 3 de l’IPC ou plus), avec 6% à 7% en situation d’Urgence (Phase 4 de l’IPC), soit un total de 6,7 millions de personnes dans cette situation.

Le chiffre le plus élevé de la population en insécurité alimentaire aiguë élevée (Phase 3 de l’IPC ou plus) a connu son pic en septembre 2020 ; période qui a coïncidé avec l’avènement de la pandémie du COVID-19, obligeant les autorités à mettre en place des mesures de restriction aux mouvements.
Même si la situation reste alarmante, l’analyse IPC de mars 2021 (28% de la population analysée en Phase 3 de l’IPC et plus) présente une légère amélioration de la situation par rapport à celle de juillet 2020 (33% de la population analysée en Phase 3 de l’IPC ou plus).

La lecture des résultats pour les mêmes zones analysées depuis 2017 montre une légère baisse de la prévalence de population en situation d’Urgence (Phase 4 de l’IPC) tandis que la magnitude totale augmente en raison de la taille de la population analysée (66 millions en juillet 2020 contre 96 millions en février 2021).