DR Congo

Analyse de la situation nutritionnelle dans la Zone de santé de Kabalo (27 juillet au 3 août 2020)

Format
Analysis
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Impact sécurité :

La ZS a connu depuis l’année 2016 des troubles, suite au conflit ethnique : pygmées et bantous dans les aires de santé de LWALA, KAMUBANGWA, KASINGE et LUKUNDULA ce qui a occasionné des mouvements très importants de la Population dans tous les sens selon que la sécurité est assurée, d’où certaines Aires de Santé se sont vues dépeuplées.
La population de la ZS a été victime d’incendies des maisons en 2017, dans les aires de santé de KABANDA, LWALA (KESHOLA), LUKUNDULA, KASINGE, KAMUBANGWA, MPONGO, KIHANGA et KASU par le feu de brousse et les atrocités interethniques.

Au plan sanitaire notamment la situation liée aux épidémies, urgences et catastrophes

La ZS de Kabalo connait plusieurs épidémies entre autres la Rougeole, choléra et plusieurs cas de tétanos néonatal. Le paludisme reste néanmoins la pathologie fréquente avec un taux de morbidité et de mortalité le plus élevé.
La zone de santé avait en 2018, une prévalence de 1,7% de la MAS associée aux facteurs aggravants notamment des inondations qui ont permis à l’ONG PUI de mener une intervention en 2019 et qui a pris fin en Mars 2020.
Après le désengagement du partenaire, pour le deuxième trimestriel de l’année en cours les données de DHIS2 indiquent que la zone a enregistré Plus de 6990 cas de malnutrition après trois mois du désengagement du partenaire, considérant le nombre de cas dépistés et admis pour certains, nous sommes posées la question sur la cause de l’augmentation du nombre de cas de malnutrition ce malgré l’appui du partenaire dans la zone.