Alpha Condé : l’UA est préoccupée par la situation en RDC et en République centrafricaine

Report
from UN Radio
Published on 21 Sep 2017 View Original

Aujourd'hui nous sommes très préoccupés par des crises dans certains pays comme la République centrafricaine (RCA) où nous avons une situation assez difficile, et aussi le Congo-Kinshasa, a déclaré mercredi soir le président en exercice de l'Union africaine (UA), le Président de la Guinée, Alpha Condé, dans une interview à ONU Info en marge du débat de l'Assemblée générale.

« Notre objectif en accord avec les Nations Unies c'est que l'Afrique trouve la solution à tous ces problèmes », a déclaré Alpha Condé, précisant que l'UA avait dégagé une feuille de route pour la RCA sur laquelle tous les acteurs centrafricains s'accordent et qu'elle espérait avec les Nations Unies avancer.

Concernant la situation en République démocratique du Congo (RDC), Alpha Condé a affirmé que lors des réunions en marge de l'Assemblée générale portant sur le pays, l'UA et l'ONU avaient convenu d'une initiative commune.

« Nous espérons que ça va donner un bon résultat prou qu'il est des élections libres et transparentes au Congo-Kinshasa, quand vous voyez l'importance du Congo qui a des frontières avec 9 pays et qui est le poumon de l'Afrique », a dit Alpha Condé.

« Les problèmes africains c'est d'abord l'affaires des africains, donc qu'on nous accompagne, mais nous qui devons être les principaux acteurs » a affirmé le président en exercice de l'Union africaine. « Comme les Nations Unies accompagnent l'Europe mais c'est l'Union européenne d'abord qui règle les problèmes de l'Union européenne et nous voulons que ce soit pareil pour l'Afrique »

Aussi Alpha Condé a revendiqué la réforme du Conseil de sécurité, pour que celui-ci accorde le juste poids au contient dans l'organe de paix et de sécurité.

«Le monde d'aujourd'hui ce n'est pas le monde de la sortie de la Seconde guerre mondiale » a explique le dirigeant africain, soulignant que 70% des questions discutées au Conseil de sécurité concernent l'Afrique.

« Il n'est pas normal qu'un continent comme l'Afrique qui est le continent le plus jeune et qui a, en plus, 54 États ne soit pas représenté parmi les membres permanents du Conseil de sécurité » a dit le président en exercice de l'UA.

Pour l'Afrique l'Accord de Paris et la lutte contre le changement climatique est très important, a souligné Alpha Condé.

« Nous pensons toujours convaincre nos amis américains qu'en ce qui concerne l'Afrique faut vraiment qu'ils nous aident pour lutter contre le changement climatique », a conclu le Président Alpha Condé. (Interview : Alpha Condé, Président de la Guinée, président en exercice de l'Union africaine ; propos recueillis par Cristina Silveiro)