DR Congo + 7 more

Afrique de l’ouest et du centre: Aperçu humanitaire régional (7 – 13 février 2017)

Source
Posted
Originally published

Attachments

CAMEROUN

L’AIDE ALIMENTAIRE AUX RÉFUGIÉS MENACÉE PAR UN MANQUE DE FINANCEMENT

Le manque de ressources financières met en péril la capacité du PAM et des partenaires à fournir une aide alimentaire vitale aux réfugiés dans l'est du Cameroun, avec un déficit de financement de 16 millions de dollars. Une insuffisance totale de fonds est à prévoir à partir de juin, en attendant de nouveaux envois de vivres. Depuis octobre dernier, le recul du financement a déjà obligé le PAM à réduire de moitié les vivres et l'aide en espèces à environ 156 000 réfugiés de la RCA, qui vivent actuellement d'une ration alimentaire minimale.

TCHAD

L’ÉPIDÉMIE D’HÉPATITE E S’AGGRAVE

Le 9 février, Médecins sans frontières a averti que des centaines de personnes pourraient mourir dans le sud-est du Tchad alors qu'une épidémie d'hépatite E qui dure depuis plusieurs mois s’aggrave, enregistrant 70 cas et 11 décès depuis septembre. Quelque 885 personnes dans la région de Salamat ont été traitées pour des symptômes de jaunisse, ce qui peut indiquer l'hépatite E. La plupart des patients sont susceptibles de souffrir d'hépatite E, a indiqué le groupe d'aide. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le nombre de décès pourrait être plus élevé en raison de cas qui n'ont peut-être pas été traités dans des établissements de santé.

GUINEE

93 CAS DE ROUGEOLE CONFIRMÉS

Depuis le début de l’année, 93 cas de rougeole ont été confirmés dans les districts affectés de Nzérékoré, Guékédou, Coyah,
Dubréka, Fria, Kindia et quatre communes de la capitale, Conakry. Le ministère de la Santé, avec l'appui de l'UNICEF, d'ALIMA et d'autres partenaires, a immédiatement lancé des campagnes de vaccination dans les régions touchées. L'épidémie est une conséquence directe de la couverture vaccinale limitée pendant l'épidémie d'Ebola qui a sérieusement affecté le système de santé du pays en 2014-2015

RD CONGO

AUGMENTATION PRÉVUE DES BESOINS LIÉS AUX CONFLITS

Les acteurs humanitaires estiment que les besoins vont probablement augmenter dans les prochains mois. L'année dernière, le nombre de personnes déplacées est passé de 1,6 à plus de 2,1 millions. Les organisations humanitaires réagissent déjà à des affrontements violents dans la province du Tanganyika, dans le sud-est, dans les trois provinces du Kasaï, ainsi qu'aux besoins des nouveaux réfugiés du Sud Soudan dans le nord-est du pays. La rougeole et le choléra sont devenus des problèmes de santé récurrents majeurs. Le 9 février, la communauté humanitaire et les autorités congolaises ont lancé un appel de 748 millions de dollars pour aider 6,7 millions de personnes en 2017.

GAMBIE

PRÈS DE 150 000 PERSONNES SOUFFRENT D’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Selon un rapport du PAM, plus de 148 500 personnes, 8% de la population, souffrent d'insécurité alimentaire et 0,6% d'insécurité alimentaire grave en Gambie, soit une hausse par rapport à 5,6% en 2011. La hausse des prix des denrées alimentaires et les catastrophes naturelles sont les facteurs principaux ayant eu un impact négatif sur l'accès alimentaire des ménages gambiens et les ayant mis en danger. Le 9 février, l'Union européenne a alloué 75 millions d'euros pour un soutien immédiat aux marchés et au développement socio-économique du pays, y compris l'insécurité alimentaire, le chômage et les infrastructures.

NIGERIE

PLUS DE 10,000 DÉPLACÉS RETOURNENT A DAMASAK

Au cours des deux dernières semaines, plus de 10 000 personnes déplacées et réfugiées sont retournées dans la région du gouvernement local de Damasak, dans le nord de l‘état de Borno. La majorité d'entre elles (70%) reviennent du Niger et de communautés voisines. Au cours des dernières semaines, une centaine de familles revenaient tous les jours à Damasak

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.