Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (6 – 12 février 2018)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 12 Feb 2018

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

UNE ATTAQUE ARMÉE VISANT UN CAMP DE DÉPLACÉS DÉJOUÉE
Le 4 février, des hommes armés ont tenté d'attaquer un site accueillant des personnes déplacées dans la ville d'Alindao, dans la préfecture de Basse-Kotto, au Sud-Est du pays.
Les forces de maintien de la paix de l'ONU ont repoussé l’attaque. Les assaillants sont soupçonnés d’avoir voulu prendre leur revanche suite aux combats intercommunautaires qui ont eu lieu dans la région récemment.

RD CONGO

PLUS DE 2 MILLIONS DE PERSONNES DÉPLACÉES INTERNES EN 2017
En 2017, plus de 2 millions de personnes ont été forcées de fuir leur maison, deux fois plus que l’année précédente. Le nombre de déplacés a considérablement augmenté. Près de 50 familles congolaises se sont déplacées toutes les heures en 2017. Au 31 décembre, le pays comptait le plus grand nombre de personnes déplacées en Afrique, environ 4,5 millions. Le Nord-Kivu, le Tanganyika et le Sud-Kivu sont parmi les provinces les plus affectées.

4 600 PERSONNES DÉPLACÉES PAR UNE ATTAQUE
Le 2 février, une attaque armée contre un village du territoire de Beni a obligé 4 600 personnes - presque la population entière du village - à fuir pour assurer leur sécurité. Les assaillants, soupçonnés d'être membres du groupe armé des ADF, ont pillé le centre de santé local, tué six patients et enlevé huit autres. Des attaques armées ont lieu presque tous les jours dans la province du Nord-Kivu, qui abrite le Beni.

NIGER

PLUS DE 1 000 ENFANTS DÉSCOLARISÉS
Plus de 1 000 enfants ont quitté l'école à Gangara, dans la région de Zinder, situé au sud du pays. Cette déscolarisation serait due à l'aggravation de l'insécurité alimentaire. La sécheresse pousse leur famille à migrer, à la recherche de pâturages pour leur bétail. Le pays a presque atteint un déficit de 11 millions de tonnes en aliments de bétail.

NIGER

DES HOMMES ARMÉS PILLENT UN CENTRE DE SANTÉ ET UNE ÉCOLE
Le 7 février, des membres présumés de Boko Haram ont fait irruption dans le village de Gagam, à l'est de la ville de Diffa, et ont pillé des fournitures du centre de santé. Ils ont également détruit trois salles de classe de l’école locale et pillé la cantine scolaire. Plusieurs attaques et pillages d'infrastructures publiques par des éléments présumés de Boko Haram ont été signalés en 2017. Depuis le début de 2018, la plupart de leurs attaques ont été marquées par des meurtres, des enlèvements et des offensives contre les civils et les forces de sécurité.

NIGERIA

1,05 MILLIARDS DE DOLLARS REQUIS POUR L’AIDE HUMANITAIRE
Le 8 février, les organisations humanitaires et le gouvernement ont lancé le Plan de réponse pour e 2018. Un appel de 1,05 milliard de dollars a été lancé pour aider 6,1 millions de personnes qui sont le plus dans le besoin dans les États d'Adamawa, de Borno et de Yobe. La violence et l'insécurité continuent de toucher des civils. Quelque 3,7 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire, 448 000 enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë sévère et 1,6 million de personnes sont déplacées à l'intérieur du pays. Le Plan de réponse pour 2018 vise à dispenser des secours d'urgence, y compris la protection des civils, et à aider les gens à reconstruire leur vie et leurs moyens de subsistance.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.