Congo

République du Congo: IRIN Dépêches du 26 novembre 1999

Source
Posted
Originally published
Viol systématique des jeunes filles dans "une guerre oubliée", raconte Otunnu
Les enfants congolais subissent "des souffrances terribles" dans cette "guerre oubliée" qui déchire le pays, a déclaré jeudi dernier le Représentant Spécial des Nations Unies pour les Enfants en situations de Conflits Armés, Olara Otunnu. Des informations font état d'atrocités généralisées, notamment le viol systématique des jeunes filles. Les enfants qui rentrent à Brazzaville souffrent de malnutrition, et nombre d'entre eux sont grièvement blessés, indique M. Otunnu. S'exprimant devant la presse à New Y ork, à l'occasion du dixième anniversaire de la Convention sur les Droits de l'Enfant, il a exhorté la communauté internationale à accorder à la crise humanitaire au Congo "l'attention qu'elle mérite", selon un communiqué des Nations Unies. Parallèlement, des sources humanitaires ont indiqué cette semaine à IRIN que le nombre de violations graves des droits de l'Homme signalées, visant les personnes déplacées qui rentrent, a augmenté. Ces violations incluent exécutions sommaires et viols, ont précisé les sources.

L'insécurité entrave les distributions alimentaires

Le PAM a suffisamment de vivres en stock ou "en route" pour couvrir les besoins d'urgence dans le pays pour la prochaine période, indiquait samedi un rapport du Coordinateur humanitaire des Nations Unies pour le Congo. Mais, du fait que la sécurité d'accè s n'est pas assurée vers de nombreuses régions touchées, seules 300 tonnes d'aide alimentaire sont actuellement distribuées chaque mois, alors que 1 000 étaient prévues, selon le rapport, qui précise qu'à ce jour, un total de 100 tonnes de vivres du PAM a été livré à Kinkala, à quelque 77 km de Brazzaville. Parallèlement, une mission de l'ONU qui s'est récemment rendue à Kinkala et dans la localité proche de Boko a confirmé que de nombreuses personnes déplacées rentraient maintenant vers les villages de l a région, suite à l'amélioration des conditions de sécurité et l'arrivée du personnel humanitaire, indique le rapport.

L'armée a vacciné 4 000 enfants

Des équipes de l'armée régulière ont vacciné 4 000 enfants à Kinkala et Kindamba au cours de la campagne de vaccination contre la polio parrainée par l'ONU le mois dernier, indique le rapport du Coordinateur Humanitaire. Environ 300 000 enfants de moins de cinq ans ont été vaccinés à Brazzaville et Pointe-Noire, soit 60 pour cent de la population ciblée par la campagne, précise le rapport.

La plus grande banque du pays suspend les retraits en liquide

L'une des plus grandes banques du pays, la Banque Internationale du Congo (BIDC), a connu de graves problèmes de liquidités ces trois dernières semaines, ont indiqué à IRIN des sources diplomatiques et journalistiques. En conséquence, de nombreux paiements et les retraits en liquide des détenteurs de comptes, tant en francs CFA qu'en devises, ont été suspendus, ont signalé les sources. Parallèlement, des pénuries de carburant se sont produites à Brazzaville et dans d'autres régions du pays.

[FIN]

[ UN IRIN-CEA: Tel: +254 2 622 147, Fax: +254 2 622 129, e-mail: irin-cea@ocha.unon.org ]

Item: irin-french-824

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un departement d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne refletent pas necessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous reimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette reserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une reference aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archives sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 1999