Congo + 1 more

République du Congo: IRIN Dépêches, 10 décembre 1999

Source
Posted
Originally published
Les combats continuent
Malgré un cessez-le-feu signé entre le gouvernement et certaines milices de l'opposition, le mois dernier, on signale toujours des combats, indiquent des sources humanitaires à Brazzaville. Selon une source, deux personnes ont été tuées sur l'axe Brazzaville-Kinkala par des assaillants non identifiés qui ont tiré sur leur camion, mais l'hypothèse d'une embuscade rebelle a été écartée.

Réinstallation des réfugiés rwandais

Les sources ont également signalé que plus de 345 réfugiés rwandais du camp de Loukalela, dans la région septentrionale de Likouala, ont été installés dans deux villages différents. Le HCR envisage d'en intégrer 2 000 autres ce mois-ci. Le CICR a ouvert un nouveau site pour personnes déplacées dans une banlieue de Brazzaville, ont ajouté les sources. Il semblerait que le nombre de personnes déplacées arrivant de l'intérieur du pays ait connu une nette augmentation.

Lissouba et quatre Européens condamnés à de la prison

L'ancien président en exil, Pascal Lissouba, et quatre Européens, ont été condamnés à diverses peines de prison pour complot visant à déstabiliser le gouvernement, ont rapporté les agences de presse. Un tribunal de Brazzaville a condamné un Français, considéré comme le cerveau du complot, à sept ans et son compatriote à cinq ans. Un Italien et un Croate ont
chacun été condamnés à deux ans de prison. M. Lissouba, jugé par contumace, a été condamné à 20 ans, pour avoir ordonner le complot, a précisé Reuter. Les quatre Européens, qui s'étaient réfugiés à l'ambassade de France, ont été remis aux autorités congolaises par des responsables de l'ambassade, en mars dernier.

Le gouvernement adopte une loi d'amnistie

Le gouvernement a adopté mercredi une loi d'amnistie pour les "crimes liés à la guerre", en référence aux guerres civiles qui ont ravagé le pays entre 1993 et 1999, a rapporté la radio congolaise. Cette loi prévoit que tous les combattants qui se seront retirés des milices et auront remis leurs armes d'ici la fin de l'année bénéficieront de cette mesure. Mais ceux qui "ont indûment profité" de leurs positions seront exclus. La loi prévoit également que les victimes des guerres peuvent poursuivre les coupables et demander des dommages et intérêts, a rapporté la radio.

[FIN]

[ UN IRIN-CEA: Tel: +254 2 622 147, Fax: +254 2 622 129, e-mail: irin-cea@ocha.unon.org ]

Item: irin-french-852

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un departement d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne refletent pas necessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous reimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette reserve. Toute citation ou extrait devrait inclure
une reference aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archives sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 1999