Congo + 2 more

Formation des relais communautaires dans le cadre de l’urgence de la RCA

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

République du Congo : UNHCR, le District Sanitaire de Bétou et Terre Sans Frontière ont organisé des formations de renforcement de capacités pour les agents de santé et les relais communautaires.

Bétou – Du 7 au 9 juin 2021, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) à travers son partenaire médical Terre Sans Frontières (TSF), et en collaboration avec le District Sanitaire de Bétou, dans le cadre de la réponse à l’afflux de réfugiés de la Centrafrique, ont organisé une formation afin de renforcer les capacités des relais communautaires dans le département de la Likouala sur la surveillance à base communautaire en intégrant l'approche communautaire pour la prévention et la prise en charge des violence Basées sur le Genre et du VIH à travers la prévention de la transmission Mère-enfant.

Le déclenchement de la crise post-électorale en RCA a entrainé le déplacement de réfugiés en République du Congo. En Mai 2021, le Gouvernement a reconnu tous les nouveaux arrivants réfugiés grâce à une reconnaissance de groupe (ou prima facie) en mai 2021. A ce jour, plus de 5.800 nouveaux réfugiés sont enregistrés par le CNAR, la partie gouvernementale, et le HCR. Depuis l’an 2000, le département a accueilli une vague de 130.000 réfugiés de la RDC et deux vagues de réfugiés de la RCA dont 120.000 réfugiés en 2001 et 100.000 réfugiés en 2013.
Lle departement de la Likouala comptait plus de 24.000 réfugiés de la RDC et de la RCA auxquels s’ajoutent les 5.882 nouveaux réfugiés.

Les indicateurs de santé dans le département de la Likouala en République du Congo sont parmi les plus bas du pays avec un taux de couverture sanitaire estimé à moins de 25% et une couverture vaccinale de moins de 50%. On y décèle des maladies endémiques, transmissibles et non transmissibles, des épidémies comme le choléra, la rougeole, les maladies telles que le VIH/SIDA, et les violences basées sur le genre (VBG).

Le HCR et TSF en collaboration avec le FNUAP, ont mis en place un programme de renforcement du système sanitaire dans les villages d’accueils des nouveaux réfugiés de la centrafricains à travers un appui en personnel de santé (sagesfemmes et infirmier) au centre de santé se trouvant dans les localités d’accueils des nouveaux arrivants (Moungoungui, Thanry et Moualé).

Pendant les trois jours de la formation, 30 relais communautaires et 08 agents de santé ( soit 4 infirmiers et 4 sages-femmes), formés à travers les séances de discussions, les exposés, les travaux de groupes et les restitutions plénières ont maitrisé les définitions des cas, reconnaître les symptômes et d’expliquer le mode de transmission du VIH de la mère à l’enfant ; d’expliquer les causes et les conséquences des VBG et leur prise en charge médicale ainsi que le suivi psychosocial aux réfugiés et aux populations locales de leur communauté.

Comme reconnu par Madame Lydia Gebrekristos, le Chef du Bureau HCR Bétou, « Les relais communautaires sont des membres essentiels dans la protection à base communautaires. Ils sont nos yeux et nos bouches sur le terrain et constituent le lien entre les communautés et les soins de santé. » « Le but de cette formation est de les outiller afin qu’ils puissent faire des alertes épidémiologiques, des sensibilisations et prévention des maladies tels que le VIH/SIDA, la COVID-19 et autres maladies hydriques courantes dans le Département de la Likouala » ajoute Dr. Michel Wonya, Directeur de TSF.

POUR PLUS D’INFORMATION, VEILLEZ CONTACTER :

Jean-Philippe Bateza

UNHCR Bétou

Tel: +242 05 527 7910

Email: bateza@unhcr.org

Dr. Arnaud Michel Wonya

Terre Sans Frontiere, Bétou

Tel +242 05 563 2199

Email: wonyaarnaudmichel@gmail.com