Congo

Congo: L'Ebola est bien la cause de l'épidémie de fièvre hémorrhagique

Source
Posted
Originally published
NAIROBI, 19 février (IRIN) - Le gouvernement de la République du Congo a officiellement confirmé que la grave épidémie de fièvre hémorrhagique qui frappe la région de la Cuvette Ouest est causée par le virus Ebola.
Les tests de laboratoire réalisés au Centre international de recherches médicales de Franceville au Gabon, ont confirmé le diagnostic du virus Ebola dans les échantillons cliniques, a indiqué l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

On comptait déjà mardi 73 cas suspects et 59 décès dus à l'Ebola dans les districts de Mbomo et de Kelle dans la région de la Cuvette Ouest.

Le gouvernement a sollicité l'appui de l'OMS pour enrayer cette épidémie. L'OMS a fait savoir qu'une équipe, composée d'épidémiologistes et d'experts en mobilisation sociale provenant du Réseau mondial OMS d'alerte et d'action en cas d'épidémie, est arrivée dans la Cuvette Ouest, tandis que des experts de la prise en charge clinique les rejoindront prochainement.

Le 13 février, le gouvernement a imposé une quarantaine sur Cuvette Ouest en raison d'une épidémie de fièvre hémorrhagique, dont on soupçonnait que la cause en était le virus Ebola.

Parmi les mesures d'urgence annoncées par le gouvernement en vue de contenir cette épidémie, on compte l'envoi de stations de radio mobiles pour informer les populations locales sur le virus Ebola, la fermeture de l'ensemble des écoles dans les zones touchées, la distribution sur toute la région de petits postes de radio aux ménages afin de pouvoir leur donner des instructions relatives à l'épidémie, l'interdiction de rassemblements publics et de mouvements de population entre les villages et le déploiement d'équipes médicales supplémentaires.

Les autorités ont été alertées sur le risque d'une épidémie d'Ebola lorsqu'on a constaté la mort de certains membres d'un groupe de gorilles de la région. Les tests effectués sur les corps des primates ont confirmé l'Ebola comme cause de leur mort. La maladie a aujourd'hui décimé plus de 80 pour cent du groupe de gorilles. L'épidémie actuelle aurait été causée par des villageois ayant mangé des primates infectés par l'Ebola.

L'Ebola est une fièvre hémorrhagique transmise par contact direct avec les liquides organiques de personnes infectées ou d'autres primates. Il n'existe pas de traitement pour cette maladie qui tue entre 50 et 90 pour cent de ses victimes.

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2003