Congo

Congo : Ex-chef rebelle à Brazzaville pour mandat officiel, demande d'amnistie

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Après douze années passées dans sa région d'origine du Pool (sud) et un ultimatum tombé dans le vide, l'ex-chef rebelle Frédéric Bintsamou, alias Ntoumi, est arrivé dans la capitale Brazzaville pour s'installer à la charge que le gouvernement lui avait attribué en 2007, à savoir celle de "Délégué général chargé de la promotion des valeurs de paix et de la réparation de séquelles de guerre". Parti de Soumouna, à environ 50 kilomètres au sud de la capitale, Ntoumi a fait une entrée théâtrale à bord d'une Cadillac escortée par des policiers et des membres de sa garde personnelle, accueilli aussi par plusieurs journalistes. Lors de la cérémonie de prise de fonction, le dirigeant de l'ex-rébellion ninja en activité dans la région méridionale du Pool a demandé l'amnistie pour ses hommes accusés de violences commises à partir de 1997. En septembre 2007, alors qu'il était attendu à Brazzaville, Ntoumi, accompagné de ses miliciens, fit marche arrière pour des soi-disant motifs de sécurité; l'épisode donna lieu à de fortes tensions et à des combats avec les forces de l'ordre. Durant les guerres civiles (1993, 1997 et 1998/99), la région du Pool a été l'une des plus visées par les attaques rebelles et les affrontements entre les rebelles ninja nsiloulou de Ntoumi et l'armée jusqu'au cessez-le-feu du 17 mars 2003. La branche armée du mouvement politique de Bintsamou, le Conseil national des républicains (Cnr), a été dissoute en juin 2008 dans le cadre du Programme national de démobilisation, désarmement et réinsertion des ex-combattants.[CC]

[VV]