Congo

Congo: « Stop Polio », une campagne d’éradication urgente

Source
Posted
Originally published

Alors que le Congo semblait avoir éradiqué la poliomyélite, cette maladie provoquée par un virus agissant sur le système nerveux, une épidémie s'est déclenchée en octobre 2010, touchant plus de 500 ménages, soit 20 % des cas mondiaux en 2010. ACTED s'est ainsi mobilisée pour développer des actions d'assainissement d'urgence et de moyen terme afin de lutter contre la présence persistance de la souche dans les eaux usées.

Le dernier cas de poliomyélite identifié au Congo datait de 2000. Le Congo avait reçu la certification d'éradication du poliovirus sauvage après la dernière campagne nationale en 2006. Or depuis octobre 2010, les symptômes de la maladie se sont multipliés chez les jeunes adultes (16-28 ans) : céphalées, vomissements, paralysie. Dès le 11 octobre, 4 à 5 cas de paralysies flasques aigües sont diagnostiquées par jour. En moins d'un mois, 518 cas ont été enregistrés, dont 216 décès de patients. Si la campagne de vaccination a été rapide, l'ensemble des activités traditionnelles de réponse à l'urgence de poliomyélite devait encore être développé.

L'approche d'ACTED vise à améliorer l'assainissement domestique et public, à lutter contre les environnements de prévalence en limitant l'existence d'eau stagnante et en améliorant les techniques de gestion des excrétas, et à sensibiliser les populations sur la maladie et les pratiques à risque.

ACTED concentre son intervention sur Louandjili et Tié Tié, deux arrondissements à forte densité de population, et qui ne bénéficient pas de réseaux de distribution d'eau ou d'évacuation des eaux usées fiables. Selon la Direction départementale de la santé, les arrondissements 3 et 4 concentrent respectivement 28 % (113 cas) et 36 % (145 cas) des cas de poliomyélite enregistrés.

Le projet de 4 mois, soutenu par le Service d'aide humanitaire de la Commission européenne, facilitera l'assainissement du milieu et l'accès aux arrondissements cibles afin de contribuer à la lutte contre l'épidémie de poliomyélite, grâce à des activités de Travail contre Paiement permettant l'évacuation des déchets et des eaux usées, à la mise en place de comités d'assainissement et d'hygiène de quartier, et l'organisation d'une campagne de sensibilisation de masse auprès de 130 000 personnes.

La poliomyélite est une maladie provoquée par un virus agissant sur le système nerveux, pouvant entrainer des paralysies. L'initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite, signée par 166 États, a été lancée en 1988. Depuis le lancement de cette mobilisation, le nombre de cas a diminué considérablement (plus de 99 %), avec en 2010 seulement quatre pays encore endémiques.