Chad

Tchad : Sortie médiatique de Son Excellence M. le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye par rapport à la crise socio-économique qui paralyse le pays

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Par La Primature

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye a animé ce jour lundi 04 juin 2007, une conférence de presse à l'Hotel Méridien Chari. La conférence s'était déroulée en présence du Ministre d'Etat, Ministre des Mines et de l'Energie, M. Mahamat Ali Abdallah Nassour, du Ministre de la Fonction Publique et du Travail Mme Fatimé Tchombi, du Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Mr Hourmadji Moussa Doumngor et du Ministre Secrétaire Général du Gouvernement Chargé des Relations avec l'Assemblée Nationale Mr Kalzeubet Pahimi Deubet. Cette conférence de presse s'inscrit dans le cadre de la rencontre périodique entre le Premier Ministre et les hommes des médias, initiée par le Chef du Gouvernement. La paix, la sécurité, le développement socio-économique et le règlement de conflits au niveau international sont les principaux points débattus avec les journalistes de la presse nationale et internationale.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Dr Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye a relevé dans sa déclaration liminaire que les mesures pratiques sont prises pour ramener la paix au Tchad. C'est à ce titre qu'on observe une accalmie à la frontière Est du pays. C'est à mettre à l'actif de l'application de l'accord de paix de Riad conclu entre le Président tchadien M. Idriss Deby Itno et son homologue soudanais M. Oumar Hassan Albéchir. Cette accalmie montre le désir de frère tchadien et soudanais de vivre en paix, a noté Dr Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye.

Et d'ajouter que la paix, qu'elle soit individuelle ou collective, est entrain de revenir progressivement à l'Est du Tchad.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a par ailleurs indiqué que le Gouvernement a réalisé des efforts considérables dans les investissements sociaux entre autres : la construction d'hôpitaux, des centres de santé, des salles de classe, des châteaux d'eau et des routes. Il a précisé que le Gouvernement prospecte des voies et moyens pour rabaisser le prix du sac de ciment en vue de le rendre accessible par tout le monde afin de permettre aux Tchadiens de pouvoir l'acheter pour se construire des habitations décentes. Pour ce faire, dit-il, le Gouvernement est entrain d'étudier un mécanisme à travers lequel, il importera les matériaux de construction.

Faisant la lumière sur l'intérêt général et individuel perçu par le Gouvernement, Dr Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye a dit que le Gouvernement entend privilégier le social collectif au détriment du social individuel car le salaire est un avantage personnel.

Il a rappelé l'accord conclu entre la Banque Mondiale et consacrant à l'époque 70% des revenus pétroliers aux secteurs prioritaires dont les infrastructures. 5% sont alloués à la région productrice, 10% pour la génération future et 25% pour le fonctionnement de l'Administration. En acceptant cette répartition, le Gouvernement voudrait jouer franc jeu dans la distribution des revenus pétroliers.

Abordant la situation de grève qui paralyse le secteur public, le Chef du Gouvernement a rappelé les 15% concédés aux travailleurs, suite à leur revendication d'augmentation de salaire. Pour le Premier Ministre, le Gouvernement est limité par les moyens ; toutefois, il entend améliorer les conditions de vie des travailleurs en assurant la protection sociale de tous les agents de l'Etat.

Par rapport aux examens et autres concours de fin d'année scolaire, Dr Nouradine ne voit aucune entrave : « le Gouvernement a pris des dispositions pour organiser le Baccalauréat dans la sérénité, car toutes les conditions sont réunies. » Selon le Chef du Gouvernement, « les programmes d'enseignement sont exécutés à 98% dans les établissements scolaires privés et 88% dans les publics. » Ceci renforce la position de l'Exécutif à couronner l'année scolaire par des examens et concours.

S'agissant de la crise du Darfour et son impact socio-économique au Tchad, le Chef du Gouvernement est opposé à l'internationalisation de celui-ci. Il a en outre, réitéré la position du Tchad quant au déploiement des forces onusiennes à l'Est du pays. Pour le Dr Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye, le Gouvernement est disposé à négocier afin de trouver une solution à la crise qui prévaut dans la région du Darfour. Il a expliqué la position du Tchad par rapport au corridor humanitaire : « le Gouvernement tchadien est favorable à un déploiement progressif des forces de défense et de sécurité selon l'évolution de la situation sur le terrain.

A l'état actuel , le Tchad est pour le déploiement des policiers à l'intérieur des camps des réfugiés avec une ceinture sécuritaire assurée par les gendarmes. Le tout supervisé par les Nations Unies. » Le déploiement des forces de troisième degré s'imposera quand la situation l'exigera, a noté le Premier Ministre. La création d'un corridor humanitaire est un non-sens, a dit avec insistance le Chef du Gouvernement, car les organisations d'assistance humanitaire et les autorités tchadiennes travaillent de concert sans aucune difficulté pour acheminer les vivres dans les camps des réfugiés.