Chad + 1 more

Tchad Rapport de situation, 8 juil. 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Environ 93% des personnes déplacées ont besoin urgemment d’abris au Lac
  • Intensifier les réponses durables pour répondre à des besoins croissants
  • L’OIM, reconnue pour ses solutions innovantes en abris pour les déplacés du Lac

RÉPONSE D'URGENCE

Environ 93% des personnes déplacées ont besoin urgemment d'abris au Lac

Selon les derniers résultats de la matrice de suivi des déplacements de l'Organisation internationale pour les migrations (Round 14), publiée en avril 2021, près de 460 000 personnes sont déplacées dans la province du Lac à cause de l'insécurité causée par les groupes armés non-étatiques (GANE) et les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations et la sécheresse.

Ce chiffre, en hausse de plus de 53% comparé aux résultats de la matrice d'avril 2020 (Round 11) est dû principalement à la dégradation continue des conditions de sécurité depuis la fin de l'année 2020, notamment dans les sous-préfectures de Kangalam et Ngouboua.

Parmi ces personnes, on compte plus de 400 000 personnes déplacées internes (soit environ 88%), plus de 30 000 retournés des pays voisins (6,5%) et plus de 26 000 anciennes PDI retournées dans leurs zones d'origine (5,7%).

Alors que la saison des pluies s'annonce, la situation de ces personnes déplacées demeure préoccupante. Selon le Plan opérationnel pour le Lac, 93% des personnes déplacées internes (PDI) vivent dans des abris de fortune vulnérables aux conditions climatiques extrêmes telles que les fortes pluies, les tempêtes et les inondations qui en découlent.

En 2020, de fortes pluies avaient engendré de graves inondations et affecté au moins 190 000 personnes à travers le pays. Dans la Province du Lac, plus de 30 000 personnes sinistrées des inondations avaient été accueillies dans des sites des déplacés au Lac (Tchad Rapport de situation, 10 sept 2020 - Chad | ReliefWeb)

Intensifier les réponses durables pour répondre à des besoins croissants

Pour les PDI et leurs communautés hôtes vulnérables aux intempéries, il est nécessaire d'intensifier les réponses durables en plus de l'assistance d'urgence existante.

En effet, les personnes déplacées arrivent totalement démunies dans les sites de déplacement et au sein des communautés hôtes parce que les attaques les ont dépouillés de leurs biens. De fait, les besoins des déplacés sont variés, et comprennent entre autres les abris dignes, de la nourriture, de l'eau et les articles de première nécessité.

Face à ces besoins immédiats, l'OIM et les partenaires au sein du cluster Abris/Articles ménagers essentiels, travaillent étroitement avec les autorités locales, pour apporter cette aide d'urgence et durable aux personnes déplacées internes dans la province du Lac. Il s'agit notamment de la fourniture de kits d'urgence contenant divers articles ménagers essentiels, et la construction d'abris d'urgence et semi-durables dans les sites de déplacement.

Il est aussi important de construire des abris durables ou à défaut, semi-durables afin de permettre aux PDI de reconstruire leurs vies en sécurité et dans la dignité. Cela allégerait la charge des personnes dont la communauté humanitaire, en appui au gouvernement tchadien, doit s'occuper. Cette sédentarisation permettrait aux acteurs humanitaires de se focaliser uniquement sur les nouvelles PDI affectées par le conflit et les aléas naturels.

Les abris d'urgence construits avec des matériaux locaux (bois, paille, tôles ondulées pour le toit) et en partenariat avec les entrepreneurs locaux peuvent durer trois à cinq ans. Ils sont destinés aux personnes nouvellement déplacées par l'insécurité ou les conditions météorologiques extrêmes. Dans certains sites de déplacement prolongé, l'OIM construit depuis 2019 des abris « semi-durables ». Ces abris qui sont construits en murs de brique offrent une protection contre l'insécurité et les conditions climatiques extrêmes allant jusqu'à cinq ans.

Depuis 2019, plus de 80 000 personnes vulnérables ont reçu une aide d'urgence (kits d'urgence et abris) de l'OIM. À cela s'ajoutent près de 15 300 personnes qui ont bénéficié d'une assistance en abris d'urgence et durables du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés (HCR) en 2020 et plus de 18 500 autres qui ont reçu des articles ménagers essentiels dont les bâches pour couvrir et réhabiliter les abris. Au total, environ 113 800 personnes déplacées ont reçu de l'assistance en abris depuis 2015.

Alors que la situation humanitaire dans la province du Lac se prolonge dans le temps, il est crucial que la communautaire humanitaire et les partenaires au développement investissent dans une approche cohérente de résolution progressive des situations de déplacement dans la Province. Celle-ci devrait miser sur la construction d'abris semi-durables et durables, l'intégration des personnes déplacées internes dans les communautés hôtes à travers le renforcement des moyens de subsistance, le renforcement des capacités des communautés hôtes à accueillir les personnes déplacées, et la cohésion sociale.

En rappel, le Plan de réponse humanitaire (PRH) 2021 estime à 876 000 le nombre de personnes dans le besoin d'abris et d'articles ménagers essentiels (AME) dans tout le pays, dont environ 458 000 ont été ciblées pour recevoir ce type d'aide. La plupart de ces personnes vivent dans la province du Lac.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.