Chad + 3 more

Tchad Perspectives sur la sécurité alimentaire - février à septembre 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

L’insécurité alimentaire des ménages du Sahel est accentuée par le COVID-19

MESSAGES CLÉS

• Le ravitaillement des marchés céréaliers continue d’être perturbé par les enchères sur les transports qui réduient notamment au Sahel Ouest. Ceci se traduit par une tendance haussière par rapport à la moyenne quinquennale des prix du mil à Ngouri (18%), Guereda (+17%) et Abdi (+12%) fin janvier 2021. Cette tendance est observée sur le prix du maïs à Bol (+18%).

• La campagne agropastorale de contresaison se déroule normalement grâce aux bons résultats de la saison pluvieuse. La production de berberé attendue est estimée légèrement supérieure à la moyenne quinquennale grâce à la bonne humidité résiduelle et l’extension des superficies emblavées. La situation pastorale est stable en raison de la bonne disponibilité du pâturage naturel renforcé par les résidus de récoltes et des bons niveaux des points d’eau d’abreuvement.

• La pandémie continue d’exacerber la précarité des ménages très pauvres et pauvres à cause des restrictions gouvernementales. Ceci se traduit par la baisse des revenus dont les principales sources sont en détérioration continue. Ceci affecte la situation alimentaire dans la plupart des zones déficitaires et même autour des grands centres urbains.

• La situation alimentaire des ménages hôtes et déplacés du Lac serait en Crise (Phase 3 de l’IPC) en l’absence d‘assistance humanitaire. Au Tibesti, l’accès alimentaire est limité par la baisse des revenus et les ménages sont en Stress (Phase 2 de l’IPC). Dans le reste du pays, la plupart des ménages ont une consommation alimentaire minimale grâce aux bons niveaux de produits agricoles renforcés par les récoltes de contre saison (Phase 1 de l’IPC).