Chad

Tchad: Operation d'Urgence Resultant de la Guerre Civile et de la Secheresse Nov 1981 UNDRO Rapports des Situations 1 - 8

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published


UNDRO 6955

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 1
26 NOVEMBRE 1981

1. UNE MISSION DES NATIONS-UNIES A RECEMMENT VISITE LE TCHAD ET CONCLU A L'EXISTENCE D'UNE SITUATION D'URGENCE RESULTANT DE LA SECHERESSE ET DE LA GUERRE CIVILE. LES BESOINS HUMANITAIRES D'URGENCE ONT ETE IDENTIFIES EN MARS 1981 PAR UNE MISSION ENTREPRISE EN REPONSE A LA RESOLUTION 35/92 DE L'ASSEMBLEE GENERALE ET PRESENTES DANS UN RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL EN DATE DU 27 MAI 1981 (A/36/261). EN OUTRE UNE MISSION FAO/OSRO A VISITE LE TCHAD EN SEPTEMBRE POUR EVALUER LES BESOINS IMMEDIATS DANS LE SECTEUR DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE, ET LEUR RAPPORT SERA DISPONIBLE PROCHAINEMENT.

2. LES BESOINS HUMANITAIRES D'URGENCE IDENTIFIES DANS LE RAPPORT A/36/261 N'ONT PAS ENCORE ETE SATISFAITS. DEPUIS LORS, PLUSIEURS SECTEURS DE PRODUCTION ALIMENTAIRE ONT ETE SERIEUSEMENT AFFECTES PAR LA SECHERESSE ET EN CONSEQUENCE LES STOCKS LOCAUX DE SEMENCES ET FOURNITURES MEDICALES SONT EPUISEES.

3. LA POPULATION DE LA ZONE AFFECTEE PAR LA SECHERESSE EST ESTIMEE A DEUX MILLIONS DONT 350.000 SONT CONSIDERES COMME SERIEUSEMENT AFFECTES SANS NOURRITURE, EAU, SERVICES MEDICAUX OU FACILITES DE BASE EN MATIERE D'EDUCATION. DES APPROVISIONNEMENTS ALIMENTAIRES SONT REQUIS AU MOINS JUSQU'A LA PROCHAINE RECOLTE, C'EST-A-DIRE POUR HUIT MOIS.

4. POUR PERMETTRE LA LIVRAISON DES APPROVISIONNEMENTS DE SECOURS IL EST INDISPENSABLE DE FOURNIR UNE ASSISTANCE EN MATIERE DE TRANSPORT ET DE LOGISTIQUE ETANT DONNE QUE LE PAYS N'A PAS PU SE REMETTRE DES EFFETS DE LA GUERRE CIVILE. DES EFFORTS SE POURSUIVENT POUR IDENTIFIER PLUS PRECISEMENT LES GROUPES AFECTES ET LES BESOINS SPECIFIQUES EN TRANSPORT ET COMMUNICATIONS. LA FAO EST EN TRAIN D'EVALUER LES BESOINS EN MATIERE D'ASSISTANCE VETERINAIRE ET DE PROTECTION DES CULTURES.

5. AU PREMIER STADE LES BESOINS IMMEDIATS SUIVANTS ONT ETE IDENTIFIES :

A) ALIMENTAIRES : 3.000 TONNES DE CEREALES PAR MOIS DES MAINTENANT ET JUSQU'EN MARS ET 6.000 TONNES PAR MOIS JUSQU'EN AOUT, SOIT 40.000 TONNES AU TOTAL, DE PREFERENCES EN SORGHUM ET MILLET, AUSSI BLE.

B) SEMENCES : 500 TONNES, DONT LA MAJEURE PARTIE DEVRAIT ETRE DE MILLET, ET LE RESTE DE SORGHUM.

C) BESOINS SANITAIRES Y COMPRIS DES ANTIBIOTIQUES : ANTIMALARIALS, ANTIMICOTIQUE, PANSEMENTS SURGICAUX, SAVON ET MEDICAMENTS POUR LE CONTROLE DE LA TUBERCULOSE. DES CONGELATEURS SONT EGALEMENT NECESSAIRES POUR ASSURER LA CHAINE DE FROID. QUANTITES EXACTES ET SPECIFICATIONS SUIVRONT. L'UNICEF FOURNIT DES MEDICAMENTS DANS TOUT LE PAYS AU BENEFICE D'ENVIRON 200.000 PERSONNES.

D) TRANSPORTS : PRATIQUEMENT AUCUNE CAPACITE DE TRANSPORT EN FONCTIONNEMENT DANS LE PAYS ET LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE COMPTENT PARMI LES BESOINS LES PLUS URGENTS. EN PREMIER LIEU 45 CAMIONS DE 10-TONNES SERONT NECESSAIRES Y COMPRIS LES PIECES DE RECHANGE APPROPRIEES, DES FONDS SERONT EGALEMENT NECESSAIRES POUR LES FRAIS DE FONCTIONNEMENT Y COMPRIS LES CHAUFFEURS ET LE CARBURANT. AU FUR ET A MESURE DE L'AMELIORATION DE LA CAPACITE DES TRANSPORTS ILS POURRONT SERVIR POUR LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE, DES SEMENCES, ENGRAIS ET AUTRES COMPOSANTES DE PRODUCTION AGRICOLE.

E) COMMUNICATIONS : LES COMMUNICATIONS INTERIEURES DANS LE PAYS ONT ETE COMPLETEMENT DETRUITES. BESOINS DETAILLES POUR LES COMMUNICATIONS-RADIO SERONT INCLUS DANS UN RAPPORT ULTERIEUR.

6. LE SECRETAIRE GENERAL A LANCE LE 23 NOVEMBRE 1981 UN APPEL GENERAL POUR L'ASSISTANCE AU TCHAD ET A CHARGE L'UNDRO DE LA MOBILISATION ET LA COORDINATION DE L'OPERATION DE SECOURS D'URGENCE. LE GOUVERNEMENT DU TCHAD PROCEDE A L'ETABLISSEMENT D'UNE ADMINISTRATION SPECIALE POUR COORDONNER LES APPROVISIONNEMENTS D'URGENCE. L'UNDRO AVISERA DES QUE CETTE ADMINISTRATION AURA ETE ETABLIE. LE RESIDENT COORDONNATEUR A N'DJAMENA SERA CHARGE AU NOM DU SYSTEME DES NATIONS-UNIES DE LA RESPONSABILITE DE COORDONNER AU NIVEAU LOCAL L'OPERATION D'URGENCE ET DE LA COOPERATION AVEC LES AUTORITES GOUVERNEMENTALES.

7. L'UNDRO FAIT APPEL A TOUS LES DONATEURS POUR DES CONTRIBUTIONS ET LEUR DEMANDE DE BIEN VOULOIR INFORMER L'UNDRO DE LEUR REPONSE. ETANT DONNE LA GRAVITE DE LA SITUATION, L'UNDRO CONTRIBUERA AU MAXIMUM A CETTE SITUATION D'URGENCE.

BERKOL UNDRO GENEVE 28148 +


UNDRO 6977

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 2
08 DECEMBRE 1981

1. A LA SUITE DU PREMIER RAPPORT ET APPEL DE L'UNDRO SUR LA SITUATION D'URGENCE AU TCHAD (26 NOVEMBRE 1981), IL EST APPARU SOUHAITABLE DE CLARIFIER A L'INTENTION DES DONATEURS LES PROGRAMMES QUE DIVERS ORGANISMES DES NATIONS UNIES, INDEPENDAMMENT DES APPELS DU SECRETAIRE GENERAL DES 23 ET 26 NOVEMBRE, EXECUTENT ACTUELLEMENT AU TCHAD. LEUR ROLE, TEL QU'IL NOUS A ETE INDIQUE PAR LES ORGANISMES INTERESSES, SE RESUME COMME SUIT:

2. UNICEF : EN JANVIER ET MAI 1981, LE CONSEIL EXECUTIF DE L'UNICEF A APPROUVE EN SUS DE SON PROGRAMME ORDINAIRE, L'ALLOCATION DE CREDITS SUPPLEMENTAIRES POUR LE TCHAD. LES ACTIVITES DE L'UNICEF AU TCHAD COMPRENNENT LA DISTRIBUTION D'ALIMENTS RICHES EN PROTEINES AUX HOPITAUX ET CENTRES D'ASSISTANCE SOCIALE, LA FOURNITURE DE MEDICAMENTS ESSENTIELS, DE SELS DE REHYDRATATION PAR VOIE ORALE ET DE VACCINS CONTRE LES MALADIES INFANTILES, LE PAIEMENT DES SALAIRES DE CERTAINS PERSONNELS DE SANTE ET D'ASSISTANCE SOCIALE, LE FINANCEMENT DE COURS DE FORMATION ET DE RECYCLAGE POUR INSTITUTEURS D'ECOLES PRIMAIRES, PERSONNELS DE SANTE ET OUVRIERES AGRICOLES, LA REMISE EN ETAT DES SOURCES D'APPROVISIONNEMENT EN EAU DES ENVIRONS DE N'DJAMENA, ET LA REPARATION DES ECOLES PRIMAIRES, CENTRES MEDICAUX ET CENTRES D'ASSISTANCE SOCIALE. DANS L'AVENIR IMMEDIAT, LE PROGRAMME DE COOPERATION DE L'UNICEF CONTINUERA A SE CONCENTRER SUR CES MEMES DOMAINES EN VUE DU RETABLISSEMENT DES SERVICES BENEFICIANT AUX ENFANTS ET DE LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT A LONG TERME. EN OUTRE, L'UNICEF EXECUTE UN PROJET DE CONSTRUCTION ET D'EQUIPEMENT DES SERVICES MEDICAUX DE KANEM, POUR LEQUEL DES CONTRIBUTIONS SPECIALES ONT ETE RECUES DE LA NORVEGE. L'UNICEF A BESOIN DE 1.5 MILLION DE DOLLARS DE CONTRIBUTIONS SPECIALES SUPPLEMENTAIRES POUR UN PROGRAMME RURAL D'ADDUCTION D'EAU ET UN PROGRAMME D'EDUCATION PRIMAIRE.

3. HCR: LE HCR A COMMENCE SES PREPARATIFS POUR LE RETOUR DES TCHADIENS REFUGIES DANS LES PAYS VOISINS LE 1ER AVRIL 1981. LES OPERATIONS DE RAPATRIEMENT ONT OFFICIELLEMENT COMMENCE LE 1ER OCTOBRE 1981 ET DEPUIS CETTE DATE PLUS DE 135.000 REFUGIES SONT RETOURNES A N'DJAMENA. AU 1ER DECEMBRE, LA VALEUR DE L'ASSISTANCE FOURNIE, SOUS LA FORME DE TRANSPORT, D'ALIMENTS ET DE SECOURS DIVERS S'ELEVAIT A PRES DE 5 MILLIONS DE DOLLARS. LE PROGRAMME ACTUEL DU HCR VISE A FOURNIR, PENDANT 6 MOIS (1ER OCTOBRE 1981 - 31 MARS 1982) DE L'ASSISTANCE A 150.000 PERSONNES EN MOYENNE, SUR LA BASE DES CHIFFRES CI-APRES QUI PORTENT SUR ENVIRON 200.000 PERSONNES : PERSONNES RAPATRIEES DE KOUSSERI, MAROUA ET GAROUA: 60.000, PERSONNES RENTREES AU TCHAD D'ELLES-MEMES: 84.000, PERSONNES RAPATRIEES DU NIGERIA, DU SOUDAN, D'EGYPTE, D'ARABIE SAOUDITE ET DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE: 10.000, PERSONNES DEPLACEES PRESENTES A N'DJAMENA ET INCLUSES DANS LE PROGRAMME A LA DEMANDE EXPRESSE DU SECRETAIRE GENERAL ET DU GOUVERNEMENT TCHADIEN: 50.000. LE HCR A INFORME L'UNDRO DE SON INTENTION DE LANCER PROCHAINEMENT UN APPEL POUR OBTENIR LES 24.3 MILLIONS DE DOLLARS NECESSAIRES POUR FOURNIR UNE ASSISTANCE AUX RAPATRIES ET PERSONNES DEPLACEES DE N'DJAMENA. IL EST PREVU DE METTRE FIN AU PROGRAMME DU HCR AU TCHAD POUR LE 31 MARS 1982.

4. OMS : L'OMS EST REPRESENTEE AU TCHAD PAR UN COORDONNATEUR RESIDENT ET TROIS AUTRES FONCTIONNAIRES DE LA SANTE, QUI COLLABORENT ETROITEMENT AVEC LE MINISTERE DE LA SANTE POUR TOUS LES PROGRAMMES DU PAYS TOUCHANT A LA SANTE. EN OUTRE, EN REPONSE AUX BESOINS URGENTS DU PAYS, L'OMS A FOURNI AU COURS DES DERNIERS SIX MOIS LES SECOURS SUIVANTS:



DOLLARS
1. ANTIBIOTIQUES :
13.979,16
STREPTOMYCINE
2.000 FLACONS
PENICILLINE
20.000 FLACONS
MIBENTAZOLE
10.000 COMPRIMES
TETRACYCLINE 250 MG
500.000 COMPRIMES
TETRACYCLINE INJ. 2 ML
5.000 DOSES
2. PRODUITS ANTI-PALUDIQUES :
10.930
EPANDEURS HUDSON
20 UNITES
LYNDANE
500 KG
HYPOCHLORITE
750 KG
CRESYLOL
200 KG
DDT 75 POURCENT POUDRE
500 KG
SWINGFOG
2 UNITES
WARFARIN
100 KG
BAYGON
500 L
3. VACCINS :
43.690
FIEVRE JAUNE
100.000 DOSES
BCG
100.000 DOSES
ROUGEOLE
100.000 DOSES
TETANOS
200.000 DOSES
CHOLERA
300.000 DOSES
POLIOMYELITE (VOIE ORALE)
300.000 DOSES
DIPHTERIE
300.000 DOSES
4. PRODUITS PHARMACEUTIQUES :
285.000
ANTI-DEPRESSIFS
1.133.000 COMPRIMES
SPASMOLYTIQUES
12.400 COMPRIMES
DESINFECTANTS (PEAU)
250.000 ML
DESINFECTANTS (VOIE ORALE)
352.530 COMPRIMES
DESINFECTANTS
9.000 COMPRIMES
ANTI-INFLAMMATOIRES
550.000 COMPRIMES
CARDIOVASCULAIRES
150.000 COMPRIMES
CARDIOVASCULAIRES
150.000 AMPOULES
SULPHONAMIDES
10.000 COMPRIMES
SULPHONAMIDES (SPECTRE LARGE)
1.100.000 COMPRIMES
5. VAPORISATEURS DE PRODUITS ANTI-PARASITES :
10 UNITES
300
6. LABORATOIRES MOBILES :
10 UNITES
9.000
7. FOURNITURES DE BUREAU POUR CENTRE MEDICAUX :
3.200
8. VEHICULES A USAGES MULTIPLES (4) :
38.500

L'OMS SE TIENT A LA DISPOSITION DES DONATEURS POUR COORDONNER TOUTE ACTION D'URGENCE DANS LE DOMAINE DE LA SANTE. CEUX-CI PEUVENT CONTACTER L'UNDRO OU L'OMS DIRECTEMENT.

5. L'UNDRO FOURNIRA DES RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES DANS SON PROCHAIN RAPPORT DE SITUATION.

6. IL EST RAPPELE AUX DONATEURS DE BIEN VOULOIR INFORMER L'UNDRO DE L'ASSISTANCE QU'ILS ONT FOURNIE OU ENTENDENT FOURNIR AU TCHAD.

BERKOL UNDRO GENEVE 28148 +


UNDRO 7003

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 3
23 DECEMBRE 1981

1. COMME PROMIS DANS LE RAPPORT DE SITUATION NO. 2 - UNDRO CONTINUE A DECRIRE POUR LES DONATEURS LES PROGRAMMES QUE LES DIFFERENTES AGENCES DES NATIONS UNIES AU TCHAD REALISENT ACTUELLEMENT.

2. FAO

RECOMMANDATIONS FAITES PAR LA MISSION DE LA FAO AU TCHAD EN SEPTEMBRE 1981 :

A) FOURNITURE MINIMUM DE 30.000 TONNES D'AIDE ALIMENTAIRE D'URGENCE ESSENTIELLEMENT DESTINEE A ETRE DISTRIBUEE DANS LA ZONE SAHELIENNE, RELANCE DU PROJET NATIONAL DE RESERVE ALIMENTAIRE DE SECURITE, ENVOI DE CAMIONS, VEHICULES, MATERIAUX ET FOURNITURES DE BUREAU, FOURNITURE DE 1.900 TONNES DE SEMENCES ADAPTEES ET AUTRES FACTEURS DE PRODUCTION AGRICOLE.

B) ENVOI D'UN SPECIALISTE DE L'ELEVAGE POUR EVALUER LA SITUATION ET DECIDER DES MESURES A PRENDRE POUR PROTEGER LE CHEPTEL ET ORGANISER UNE CAMPAGNE DE VACCINATION ANIMALE.

C) DEUX PROJETS QUI ONT ETE MOMENTANEMENT SUSPENDUS SONT MAINTENANT RELANCES ET CONCERNENT LA FOURNITURE D'ENGRAIS, VEHICULES ET EQUIPEMENT.

3. PAM

A) FOURNITURE D'AIDE ALIMENTAIRE D'URGENCE DE 7.800 TONNES DE CEREALES, 780 TONNES DE LAIT ET 390 TONNES D'HUILE POUR UNE VALEUR TOTALE DE US DOLLARS 5.775.300 FRAIS DE TRANSPORT COMPRIS. CETTE EXPEDITION ARRIVERA A N'DJAMENA A LA FIN DECEMBRE 1981, DANS SA TOTALITE.

B) LE MINISTRE DU PLAN DU TCHAD A INDIQUE QU'UNE NOUVELLE DEMANDE COMPLEMENTAIRE D'AIDE ALIMENTAIRE SERA SOUMISE AU PAM

C) PAM ETUDIE ACTUELLEMENT LES DETAILS DES MOYENS DE TRANSPORT POUR LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE.

EN PLUS DU PROGRAMME D'URGENCE, PAM PROGRESSIVEMENT REPREND L'EXECUTION DE PROJETS DE DEVELOPPEMENT EN PARTICULIER POUR L'ALIMENTATION DES JEUNES ENFANTS DANS LES ECOLES PRIMAIRES ET LES CENTRES SOCIAUX POUR LA PROTECTION DES MERES ET DES ENFANTS.

PAM ENVISAGE AUSSI DE PREPARER DANS LES 3 MOIS A VENIR UN PROJET POUR LA REHABILITATION DU DEVELOPPEMENT RURAL, COUT APPROX: 1,5 MILLION US DOLLARS.

4. TOUS LES PROGRAMMES DES AGENCES DES NATIONS UNIES, MENTIONNES DANS LES RAPPORTS DE SITUATION NO. 2 ET 3, SONT COORDONNES ENTRE EUX SANS AUCUNE DUPLICATION.

5. LES DONATEURS SONT PRIES D'INFORMER L'UNDRO DE LEUR ASSISTANCE DEJA FOURNIE OU ENVISAGEE POUR LE TCHAD.

BERKOL UNDRO GENEVE 28148 +


UNDRO 7020

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 4
05 JANVIER 1981

1. AFIN DE COMPLETER LES INFORMATIONS DES RAPPORTS DE SITUATION NOS 2 ET 3, UNDRO PRESENTE ICI LES PROGRAMMES REALISES ACTUELLEMENT AU TCHAD PAR LES ORGANISATIONS NON-GOUVERNEMENTALES :

A) LIGUE DES SOCIETES DE LA CROIX ROUGE :

TROIS PROGRAMMES D'ACTION ONT ETE PROPOSES LE 30 DECEMBER 1981: (1) REPARATION ET RE-OUVERTURE DU DISPENSAIRE BOLOLO/N'DJAMENA AVEC ASSISTANCE MEDICALE ETRANGERE. (2) CONSTRUCTION DE 30 LOGEMENTS AU CENTRE DE LEPROSERIE A N'DJAMENA POUR REFUGIES REVENANT DE KOUSSERI, (3) DISTRIBUTION DANS 10 CENTRES DE NOURRITURE SUPPLEMENTAIRE POUR 10,000 ENFANTS POUR 6 MOIS. BUDGET TOTAL PREVU POUR 6 MOIS SFR:
1,235,000. SOUS ETUDE: PROJET DE RETABLISSEMENT D'UNE BANQUE DE SANG ET RENFORCEMENT DE LA CROIX ROUGE DU TCHAD.

B) MEDECINS DU MONDE :

EN COLLABORATION AVEC HOPITAL SANS FRONTIERES A MIS SUR PIED UN HOPITAL A N'DJAMENA AVEC UN PERSONNEL ETRANGER DE 15 PERSONNES.

C) MEDECINS SANS FRONTIERES (SECTION BELGE) :

DEUX CENTRES OPERATIONELS AU TCHAD :

(1) DEPUIS AVRIL 1981 REMET EN PLACE LES STRUCTURES MEDICALES DANS LA CAPITALE: 11 PERSONNES.

(2) DANS LES PROVINCES DE KANEM ET LAC, AU NORD DU LAC TCHAD, ILS ESSAIENT DE REMETTRE SUR PIED LES STRUCTURES MEDICALES AVEC UNE EQUIPE DE 11 PERSONNES (FINANCEMENT CEE) A PARTIR DE JANVIER 1982 POUR 6 MOIS AVEC 4 BASES DE TRAVAIL DANS LES VILLES DE : BOC, MOUSSORO, MAO ET MASSAKORY.

D) LES ORGANISATIONS CATHOLIQUES OEUVRENT A TRAVERS LE DIOCESE DE N'DJAMENA POUR LES PROGRAMMES D'URGENCES.

2. M. W.S. WALI, ANCIEN RESIDENT COORDONNATEUR AU CAMEROUN, A ETE NOMME RESIDENT COORDONNATEUR AU TCHAD. M. WALI A DEJA PRIS CONTACT AVEC LES AUTORITES DU TCHAD POUR UNE EVALUATION DE LA SITUATION ACTUELLE.

3. LE GOUVERNMENT DU TCHAD A INFORME UNDRO QUE C'EST LE COMITE TECHNIQUE NATIONAL POUR LA RECONSTRUCTION ET LA COOPERATION AVEC LE RESIDENT COORDONNATEUR A N'DJAMENA QUI SONT RESPONSABLES POUR LA RECEPTION ET LA DISTRIBUTION DE L'AIDE
D'URGENCE.

4. CONTRIBUTIONS RAPPORTEES A UNDRO:

OMS - MEDICAMENTS, VACCINS, VEHICULES, ET EQUIPEMENT (DOLLARS 404,000)

PAM/FAO - 5,520 TONNES DE CEREALES, HUILE ET LAIT (DOLLARS 3,554,000); 3,450 TONNES DE CEREALES (DOLLARS 2,221,000)

FRANCE - 5,400 TONNES DE BLE ET 600 TONNES DE MAIS.

PAYS BAS - DOLLARS 310,000 POUR LE PROGRAMME DE L'UNICEF D'APPROVISIONNEMENT EN EAU DANS LES ZONES RURALES AFFECTEES PAR LA GUERRE.

URSS - 1,300 TONNES DE RIZ

CEE - 4,000 TONNES DE CEREALES, 600 TONNES DE LAIT, 200 TONNES D'HUILE.

5. UNDRO A OUVERT UN COMPTE SPECIAL POUR LES OPERATIONS D'URGENCE AU TCHAD. LES CONTRIBUTIONS EN ESPECES A CE COMPTE POURRONT ETRE VERSEES DE LA MANIERE SUIVANTE:

UNOG TRUST FUND
NO. 183598-01-10 - US DOLLARS
REFERENCE ''CHAD 82''

OU, UN GENERAL FUND
NO. 183547-01-00 - SWISS FRANCS
REFERENCE ''CHAD 82''

LES CONTRIBUTIONS EN MONNAIE NON-CONVERTIBLE DOIVENT ETRE DEPOSEES DANS LE PAYS D'ORIGINE AU NO. DE COMPTE BANCAIRE INDIQUE PAR LE REPRESENTANT LOCAL DES NATIONS UNIES.

BERKOL UNDRO GENEVE 28148 +


UNDRO 7101

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 5
17 FEVRIER 1982

1. POUR FAIRE LE POINT SUR LES DONATIONS AU TCHAD, UNDRO RECAPITULE CI-DESSOUS LA LISTE DE TOUTES LES CONTRIBUTIONS QUI LUI ONT ETE RAPPORTEES:


UNITED NATIONS
U.S. DLRS
UNDRO
FOR SHIPMENT WHO MEDICINES
22,000
UNDP
CASH FOR GOVERNMENTAL MANAGEMENT AND DISTRIBUTION OF EMERGENCY SUPPLIES IN CHAD
990,230
WFP
8,970 TONS CEREALS,OIL AND DSM AND FURTHER 3,450 TONS
CEREALS
5,775,300
WFP
15,000 TONS SORGHUM, WHEAT, VALUE US DLRS 6,975,000, INCLUDING DLRS 4,050,000 FOR TRANSPORT.
6,975,000
WHO
MEDICINES,VEHICLES AND VACCINE EQUIPMENT
404,000
UNHCR
APPEAL LAUNCHED FOR DLRS 24.3 MILLION FOR REPATRIATION AND
LIMITED ASSISTANCE OF 200,000 RETURNEES AND DISPLACED PERSONS. TOTAL CONTRIBUTIONS RECEIVED TO DATE: US DLRS
11,044,513
INTERGOVERNMENTAL ORGANIZATIONS
EEC
2,080 TONS CEREALS (MAIZE)
1,080,000
600 TONS MILK
600,000
200 TONS BUTTER OIL
460,000
FOR VARIOUS SUPPLIES THROUGH NGO'S
260,000
400,000 ECUS TO MEDECINS SANS FRONTIERES
400,000
CASH THROUGH UNHCR
600,000
10,000 TONS SORGHUM THROUGH WFP (INCLUDED IN WFP CONTRIBUTION REPORTED ABOVE)
N.R.
INTERNATIONAL VOLUNTARY AGENCIES
LRCS
APPEAL LAUNCHED FOR RESETTLEMENT PROGRAMME FOR BOLOLO DISPENSARY (6 MONTHS) PLUS MEDICAL TEAM. DISTRIBUTION OF SUPPLEMENTARY MEALS TO 10,000 UNDER-NOURISHED CHILDREN (0 TO 6 YEARS) CONSTRUCTION OF 30 HUTS AT THE N'DJAMENA C LEPER CENTRE (PERSONS RETURNED FROM KOUSSERI. TOTAL SF 1,235,000
N.R.
CONTRIBUTIONS BY COUNTRY
AUSTRALIA RED CROSS
CASH GRANT AUS DLRS 2,000
1,851
CANADA GOVERNMENT
CASH CONTRIBUTION TO RED CROSS CAN DLRS 80,000
67,085
FINLAND RED CROSS
CASH GRANT TO PURCHASE SUGAR
32,239
FRANCE GOVERNMENT
5,400 TONS WHEAT, 600 TONS MAIZE
N.R.
RED CROSS
TWO DELEGATES
N.R.
GERMANY, FED REP OF RED CROSS
CASH GRANT FOR THE PURCHASE OF RICE
104,036
GOVERNMENT
CASH GRANT THROUGH UNHCR
112,000
NETHERLANDS GOVERNMENT
CASH TO UNICEF FOR WATER SUPPLY PROGRAM FOR WAR AFFECTED AREAS
310,000
RED CROSS
CASH GRANT
28,437
NORWAY GOVERNMENT
CASH GRANT THROUGH UNHCR
338,983
RED CROSS
CASH GRANT
16,093
SAUDI ARABIA GOVERNMENT
CASH GRANT THROUGH UNHCR
5,000,000
SWEDEN GOVERNMENT
CASH GRANT THROUGH UNHCR
921,000
RED CROSS
CASH GRANT
16,901
SWITZERLAND GOVERNMENT
SF 800,000 THROUGH UNHCR
425,530
UNITED KINGDOM RED CROSS
CASH GRANT
8,958
RED CROSS
35 TONS SKIMMED MILK POWDER
N.R.
USA GOVERNMENT
CASH GRANT THROUGH UNHCR 2.5 MILLION CASH AND 834,000 FOR FOOD
3,334,000
GOVERNMENT
CASH TO REPAIR HOSPITAL BELONGING TO HOPITAL SANS FRONTIERES
25,000
USSR GOVERNMENT
1300 TONS RICE
N.R.
MISCELLANEOUS PRIVATE
DONATED BY VARIOUS NON-GOVERNMENTAL ORGANIZATIONS THROUGH UNHCR
313,000
PRIVATE
CASH CONTRIBUTION TO LRCS BY INDIVIDUAL DONORS
5,208
RESUME
UNITED NATIONS SYSTEM
14,166,530
INTERGOVERNMENTAL ORGANIZATIONS
3,400,000
GOVERNMENTS
10,533,598
GOVERNMENTS/RED CROSS JOINTLY
0 (NOT REPORTED)
RED CROSS/RED CRESCENT
208,515
INTERNATIONAL VOLUNTARY AGENCIES
0 (NOT REPORTED)
VOLUNTARY AGENCIES
0 (NOT REPORTED)
PRIVATE SECTOR
318,208
GRAND TOTAL
28,626,851


2. IL EST RAPPELE AUX DONATEURS, POUR LA BONNE MARCHE DES OPERATIONS ET POUR EVITER LE DOUBLE EMPLOI, DE BIEN VOULOIR INFORMER L'UNDRO DE L'ASSISTANCE QU'ILS ONT FOURNIE OU ENTENDENT FOURNIR AU TCHAD.

BERKOL UNDRO GENEVE 28148 +


UNDRO 7104

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 6
18 FEVRIER 1982

1. UN REPRESENTANT DE L'UNDRO S'EST RENDU AU TCHAD DU 25 JANVIER AU 10 FEVRIER 1982 DANS LE BUT DE CONTACTER TOUS LES ORGANISMES DES NATIONS UNIES ET LES AGENCES NON-GOUVERNEMENTALES REPRESENTES DANS LE PAYS, D'EVALUER LES BESOINS ET D'ESQUISSER LES GRANDES LIGNES DU ROLE QUE POURRAIT JOUER L'UNDRO POUR COORDONNER TOUTES LES ACTIVITES D'URGENCE DANS LE PAYS.

2. LA DESCRIPTION DES ACTIVITES DES AGENCES DES NATIONS UNIES (PNUD, UNICEF, FAO, PAM, OMS, HCR) ET LES AGENCES NONGOUVERNEMENTALES (CROIX-ROUGE, CARE, MEDECINS SANS FRONTIERES, MEDECINS DU MONDE, SECOURS CATHOLIQUE) QUI SONT A N'DJAMENA RESTE TELLE QU'ELLE EST DECRITE DANS LES RAPPORTS DE SITUATION NOS 2, 3 ET 4.

3. N'DJAMENA A ETE GRAVEMENT TOUCHEE PAR LES EVENEMENTS DE 1980. LES BATIMENTS ADMINISTRATIFS SONT DETRUITS OU ENDOMMAGES. AUJOURD'HUI LES INSTITUTIONS REPRENNENT LE TRAVAIL ET QUELQUES TRAVAUX DE RECONSTRUCTION ONT COMMENCE.

4. LE GOUVERNEMENT DU TCHAD A CREE LE 21 JANVIER 1982 UNE COMMISSION NATIONALE DE RECONSTRUCTION PRESIDEE PAR LE VICE- PRESIDENT DU GOUVERNEMENT D'UNION NATIONALE DE TRANSITION (GUNT). LES MEMBRES DE CETTE COMMISSION SONT : LE MINISTRE DU PLAN, LE DIRECTEUR GENERAL: DU MINISTERE DES TRANSPORTS, MINES ET RESSOURCES MINERALES, DU MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES, DU DEVELOPPEMENT RURAL, DU PLAN ET DE LA RECONSTRUCTION, LE SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT ET LE COORDONNATEUR RESIDENT DES NATIONS UNIES. DES REPRESENTANTS DE GOUVERNEMENTS OU D'AGENCES DONATRICES POURRONT PARTICIPER AUX TRAVAUX DE LA COMMISSION COMME CONSULTANTS. CETTE COMMISSION A TENU SA PREMIERE REUNION LE 3 FEVRIER 1982.

5. IL EST PREVU QU'UNE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE TCHAD, ORGANISEE PAR LES NATIONS UNIES, SE TIENDRA LES 15 ET 16 AVRIL 1982 A NAIROBI SUIVANT UNE DECISION PRISE PAR L'OUA EN AOUT 1981 ET LA RESOLUTION 35/92 DE L'ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES QUI DEMANDAIT AU SECRETAIRE GENERAL D'ETABLIR UN PROGRAMME D'ASSISTANCE POUR LE TCHAD.

6. UNE LISTE DE MEDICAMENTS ESSENTIELS A ETE PRESENTEE A L'UNDRO. ELLE COMPREND : DES ANTIBIOTIQUES, DES ANTIBIOTIQUES A USAGES SPECIAUX ET SULFAMIDES, ANTIPALUDIQUES, ANTIPARASITAIRES, ANTICONVULSIVANTS, ANALGESIQUES, ETC. TOUT DONATEUR INTERESSE DEVRAIT S'ADRESSER AU DR. S. GUNN DE L'OMS A GENEVE TEL : 91 21 11, INTERNE : 2778. TELEX : 27821 OMS.

7. LE GOUVERNEMENT DU TCHAD A REQUIS L'AIDE DU PNUD POUR RENFORCER LES INSTITUTIONS GOUVERNEMENTALES DANS LA GESTION ET LA DISTRIBUTION DES AIDES ALIMENTAIRES D'URGENCE. LE PNUD FINANCERA DONC UN PROJET S'ELEVANT A 990.230 DOLLARS QUI SERA REALISE PAR LE BUREAU D'EXECUTION DES PROJETS DU PNUD DE NEW YORK. CELUI-CI A ENVOYE LE 15 FEVRIER 1982 UNE MISSION A N'DJAMENA POUR REGLER AVEC LES AUTORITES TCHADIENNES LES MODALITES DE CE PROJET QUI SERA ELARGI DE FACON A INCLURE LA DISTRIBUTION DE TOUS LES AUTRES BESOINS D'URGENCE TELS QUE LES SEMENCES, LES ENGRAIS, LES MEDICAMENTS, LES FOURNITURES SCOLAIRES ET AUTRES.

8. LE GOUVERNEMENT DU TCHAD ETUDIE ACTUELLEMENT LE PROGRAMME D'ACTION POUR L'UNDRO QUI A ETE ETABLI D'UN COMMUN ACCORD AVEC LE COORDONNATEUR RESIDENT QUI A PRIS SES FONCTIONS A N'DJAMENA LE 1ER FEVRIER 1982.

BERKOL UNDRO GENEVE 28148 +


UNDRO 7188

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 7
19 MARS 1982

LE REPRESENTANT DE L'UNDRO A POURSUIVI SES CONSULTATIONS A N'DJAMENA AVEC LA COMMISSION POUR LA RECONSTRUCTION NATIONALE, DIRIGEE PAR LE VICE-PRESIDENT DU GUNT (GOUVERNEMENT D'UNION NATIONALE DE TRANSITION), AINSI QUE LES REPRESENTANTS LOCAUX DES AGENCES DES NATIONS UNIES, DES PAYS DONATEURS TRADITIONNELS ET DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES NON GOUVERNEMENTALES QUI CONTINUENT LEUR PROGRAMME COMME INDIQUE DANS LE SITREP NO. 6 DU 18 FEVRIER, PARA 2.

LA MISSION DE L'UNDRO A ETE FACILITEE PAR LA COOPERATION ET L'AIDE ACCORDEES PAR LE COORDONNATEUR RESIDENT ET SES COLLABORATEURS.

IL EST PREVU QUE L'OPERATION DU H.C.R. POUR LES RAPATRIES TERMINERA LE 31 MARS 1982. POUR UNE PERIODE D'ENVIRON DEUX MOIS APRES CETTE DATE QUELQUES FONCTIONNAIRES DU H.C.R. RESTERONT DANS LE PAYS AFIN DE COORDONNER LA DISTRIBUTION DES VIVRES QUI SONT DESTINES AU H.C.R., PREVUS POUR MARS ET AVRIL ET POUR FINALISER L'OPERATION.

CONSIDERANT LA SITUATION ACTUELLE DANS LE PAYS ET - TENANT COMPTE DES PROGRAMMES PREVUS DE RECONSTRUCTION A MOYEN ET LONG TERME - IL EST CONSIDERE ESSENTIEL D'ACCORDER UNE PRIORITE AU PROGRAMME D'URGENCE A COURT TERME, AFIN D'APPORTER UN SECOURS IMMEDIAT AUX POPULATIONS DES REGIONS SEPTENTRIONALES DU TCHAD.

L'UNDRO, QUI SE CHARGERA DE LA COORDINATION DU PROGRAMME D'URGENCE EN ETROITE COLLABORATION AVEC LE COORDONNATEUR RESIDENT ET LES AGENCES APPROPRIEES DU SYSTEME DES NATIONS UNIES, A TENU A S'ASSURER QUE LES CONDITIONS LOCALES PERMETTRONT SON EXECUTION AVANT JUIN 1982, QUAND LA SAISON DES PLUIES REND LES ROUTES IMPRATICABLES.

LES CHAPITRES DU PROGRAMME D'URGENCE COMPRENNENT (1) LA NOURRITURE, (2) LES SEMENCES, (3) LA SANTE, (4) L'EDUCATION, (5) LE TRANSPORT. LE MONTANT DE CE PROGRAMME S'ELEVE A 6.801.457 DOLLARS DES ETATS UNIS.

LE GOUVERNEMENT A DONNE SON PLEIN ACCORD ET ENVISAGE D'ENVOYER UNE MISSION DE SENSIBILISATION AU DEBUT DU MOIS D'AVRIL POUR RENCONTRER LES DIVERSES AGENCES DES NATIONS UNIES A NEW YORK ET A GENEVE. CETTE MISSION VISITERA AUSSI QUELQUES PAYS DONATEURS TRADITIONNELS AFIN DE MOBILISER UN SUPPORT GENERAL POUR LES PROGRAMMES D'URGENCE ET DE RECONSTRUCTION.

L'UNDRO A OUVERT UN COMPTE SPECIAL AUPRES DE LA LLOYDS BANK INT'L GENEVE POUR L'OPERATION DU TCHAD. LES CONTRIBUTIONS EN ESPECES VERSEES DANS CE COMPTE DEVRONT ETRE ADRESSEES COMME SUIT:

UNOG TRUST FUND
NO. 183598-01-10 - US DLRS
REFERENCE 'CHAD 82'

OU

UN GENERAL FUND
NO. 183547-01-00 - S.FR.
REFERENCE 'CHAD 82'

POUR LES DONS EN NATURE, LES DONATEURS SONT PRIES DE CONSULTER L'UNDRO ET LES AGENCES DES NATIONS UNIES SPECIALISEES QUI DONNERONT LES INSTRUCTIONS POUR LE TRANSPORT, EN CONSULTATION AVEC LE COORDONNATEUR RESIDENT A N'DJAMENA.

EN CONSEQUENCE, L'UNDRO LANCE UN APPEL POUR TOUTES CONTRIBUTIONS EN NATURE ET EN ESPECES POUR LES PROGRAMMES SUIVANTS:

I. NOURRITURE

GENERALITES

LA MISSION INTER-INSTITUTIONS DES NATIONS UNIES DE NOVEMBRE 1981 AVAIT RECOMMANDE L'ENVOI DE 50.000 TONNES DE VIVRES POUR REPONDRE AUX BESOINS JUSQU'EN OCTOBRE 1982. DEPUIS JANVIER 1982, LE TCHAD A RECU DES DONATEURS (FRANCE, USAID/PAM, USAID/HCR, USAID/CARE, CEE/PAM) UN ENGAGEMENT DE 35.530 TONNES DE VIVRES JUSQU'A JUIN 1982. PAM/N'DJAMENA POSSEDAIT EN JANVIER UN RELIQUAT DE 2.350 TONNES.

BESOINS

POUR ATTEINDRE L'OBJECTIF DES 50.000 TONNES, IL FAUDRAIT ENVOYER 12.120 TONNES DE VIVRES POUR COUVRIR LES BESOINS JUSQU'EN OCTOBRE 1982. DES RECHERCHES EFFECTUEES PAR PAM/TCHAD ONT ABOUTI A UNE POSSIBILITE D'ACHAT DE 10.000 TONNES DE RIZ PAKISTANNAIS QUI SE TROUVENT ACTUELLEMENT A DOUALA ET LIVRABLES SOUS TRENTE JOURS A N'DJAMENA.

COUT

LA TONNE DE RIZ S'ELEVE A DOLLARS 452 SOIT 10.000 TONNES = DLRS 4.520.000.

II. SEMENCES

GENERALITES

LA SECHERESSE AU TCHAD S'EST TRADUITE VERS LA FIN 1981 PAR LA DESTRUCTION D'UNE GRANDE PARTIE DES RECOLTES ET LA PERTE DES STOCKS DE SEMENCES.
BESOINS

EN MARS 1982 UNE MISSION D'EVALUATION DE LA FAO RECOMMANDA LA FOURNITURE DE SEMENCES DANS LES PROVINCES DE LAC, KANEM, GUERA, BATHA, CHARI-BAGUERMI ET SALAMAT.

LES SEMENCES ET LES QUANTITIES REQUISES SONT LES SUIVANTES:

  • 800 TONNES DE MIL PENICILLAIRE
  • 810 TONNES DE MAIS
  • 450 TONNES DE SORGHO
  • 360 TONNES DE BLE
  • 220 TONNES DE SORGHO DECRU
  • 580 TONNES D'ARACHIDES

SUR CES QUANTITIES DE SEMENCES, ENVIRON 450 TONNES DE MIL, 150 TONNES DE SORGHO, 75 TONNES DE MAIS ET 200 TONNES D'ARACHIDES - AU TOTAL 875 TONNES - SONT CONSIDEREES COMME DEVANT ETRE FOURNIES ET DISTRIBUEES PAR L'AIDE INTERNATIONALE, TENANT COMPTE DE LA DISPONIBILITE DES SEMENCES ET LA POSSIBILITE DE LA DISTRIBUTION.

L'AIDE INTERNATIONALE POUR L'ACHAT, LE TRANSPORT ET LA REPARTITION DES QUANTITES CI DESSUS MENTIONNEES EST REQUISE LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE, VU LA COURTE PERIODE DE TEMPS POUR LA PROCHAINE SAISON DE PLANTATION (MAI/JUIN 82), ET DES DELAIS OU DIFFICULTES QUI PEUVENT SURVENIR DANS L'EXECUTION DE CE PROJET, ESSENTIEL A LA REDUCTION DES DEMANDES D'AIDE ALIMENTAIRES DANS LE FUTUR.


COUT DOLLARS
(A) ACHAT DES SEMENCES DANS LE PAYS ET DANS LES REGIONS AVOISINANTES
65.000
(B) TRANSPORT, ENTREPOSAGE, TRAITEMENT ET DISTRIBUTION
140.000
(C) COUT OPERATIONNEL, SUPPORT TECHNIQUE ET SUPERVISION
90.000
TOTAL
855.000

LES DONATEURS INTERESSES SONT PRIES DE CONTACTER DIRECTEMENT LA F.A.O./OSRO A ROME POUR DES INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES ET LA COORDINATION DE CETTE OPERATION SEMENCES.

III. MEDICAMENTS ET MATERIEL CHIRURGICAL

GENERALITES

LA SITUATION DANS LE SECTEUR DE LA SANTE, DEJA PRECAIRE EN TEMPS NORMAL, A ETE GRAVEMENT DETERIOREE. LA PENURIE DE PERSONNEL ET LE MANQUE DE MEDICAMENTS AGGRAVENT LA SITUATION SANITAIRE. CERTAINES MALADIES SONT EN FORTE RECRUDESCENCE TELLES QUE LA TUBERCULOSE, LA ROUGEOLE, LE PALUDISME ET LA MENINGITE CEREBRO-SPINALE. ON CRAINT QUE LE MOUVEMENT DE POPULATIONS VERS LA CAPITALE A LA SUITE DES EVENEMENTS ET DE LA DISETTE DANS LES PROVINCES AVOISINANTES NE PROVOQUENT UNE FLAMBEE D'EPIDEMIES.

BESOINS

IL EST NECESSAIRE D'ENVOYER PAR AVION UN EVENTAIL DE MEDICAMENTS ET DE BESOINS MEDICAUX CHIRURGICAUX DONT LES DETAILS ONT ETE REMIS A L'O.M.S. A GENEVE (DR. S. GUNN, TEL.91.21.11, INT. 2777).


COUT DOLLARS
MEDICAMENTS (ANTIBIOTIQUES, ANTIPALUDIQUES, ANTHELMINTIQUES, ANESTHESIQUES, ANTICONVULSIVANTS ETC.)
226.730
PANSEMENTS
37,000
MATERIEL CHIRURGICAL
70.000
TOTAL
333.730

IV. EDUCATION NATIONALE

GENERALITES

DEPUIS QUELQUES ANNEES, L'ENSEIGNEMENT EST DONNE D'UNE FACON TRES SPORADIQUE. LES CARENCES LES PLUS CRIANTES CONCERNENT LES FOURNITURES ET LA REPARATION DES BATIMENTS. UNICEF A ENTREPRIS D'EQUIPER DES ECOLES PRIMAIRES A N'DJAMENA.

BESOINS

ON POURRAIT AMENAGER LES ECOLES PRIMAIRES ET SECONDAIRES HORS DE LA CAPITALE AVEC DES TABLES-BANCS, TABLEAUX ET FOURNITURES SCOLAIRES QUE L'ON FABRIQUERAIT LOCALEMENT.


COUT DOLLARS
(A) MOBILIER ET TABLEAUX POUR LES ECOLES SECONDAIRES DANS LA ZONE SEPTENTRIONALE
16.000
(B) FOURNITURES SCOLAIRES POUR LES ECOLES SUSMENTIONNEES
8.928
(C) EQUIPEMENT EN TABLE-BANCS POUR UNE ECOLE D'INSTITUTEURS A N'DJAMENA
3.050
(D) MOBILIER ET EQUIPEMENT DIVERS POUR LES ECOLES PRIMAIRES DANS LA ZONE SEPTENTRIONALE
128.546
TOTAL
156.527

V. TRANSPORT

GENERALITES

(A) TOUS LES SECOURS TRANSITENT PAR LE CAMEROUN OU LE NIGERIA POUR ATTEINDRE LE TCHAD. IL N'Y A AUCUN PROBLEME DE TRANSPORT DU CAMEROUN OU NIGERIA VERS KOUSSERI, POINT DE TRAVERSEE DU FLEUVE CHARY VERS N'DJAMENA.

(B) LE PLUS PETIT DES DEUX BACS DISPONIBLES A N'DJAMENA NE FONCTIONNE PLUS. AVEC L'ARRIVEE DES SECOURS, UN SEUL BAC NE SUFFIRA PAS.
(C) TOUS LES 100 CAMIONS QUI ETAIENT UTILISES AVANT LES EVENEMENTS ONT ETE, SOIT DETRUITS, SOIT VOLES.

(D) PAR MESURE DE PRIORITE, IL FAUDRAIT EFFECTUER UNE REPARTITION DE VIVRES DE 15.000 TONNES DANS LES PROVINCES TOUCHEES AVANT LA SAISON DES PLUIES (FIN MAI 1982).

(E) PNUD FINANCERA UN PROJET D'ASSISTANCE TECHNIQUE DONT LE BUT EST DE RENFORCER LES STRUCTURES DE L'ADMINISTRATION LOCALE POUR ASSURER L'ORGANISATION ET LA DISTRIBUTION DES SECOURS. (COUT DU PROJET ENVIRON UN MILLION DE DOLLARS.)

BESOINS ET COUT DOLLARS

(A) REPARATION DU PETIT BAC - 30.000

(B) DES CAMIONS PEUVENT ETRE LOUES DES COMPAGNIES DE TRANSPORT DE LA REGION A RAISON DE 40 CFA PAR TONNE KILOMETRIQUE. REPARTITION DE 15.000 TONNES DE VIVRES DE N'DJAMENA A GUERA, SALAMAT, BATHA, B.E.T., KANEM, LAC, CHARI-BAGUERMI, MAYO-KEBBI, TANDJILE, EN TENANT COMPTE DES DISPONIBILITES LOGISTIQUES ACTUELLES DES AGENCES DES NATIONS UNIES ET AUTRES ORGANISATIONS OPERANT AU TCHAD - 535.000

(C) REDISTRIBUTION DES VIVRES A PARTIR DES PREFEC TURES VERS LES SOUS-PREFECTURES, LA MANUTENTION, LES FRAIS DU FONCTIONNEMENT DU BAC POUR 5 MOIS, ET IMPREVUS - 114.000

(D) POUR DOUBLER LA CAPACITE DE TRANSPORT DES CAMIONS DU P.A.M/PNUD, IL SERAIT UTILE DE SE PROCURER A DOUALA 7 REMORQUES DE 12 TONNES CHACUNE AU PRIX DE 22.600 - 158.200

(E) TOUS LES PRINCIPAUX ENTREPOTS DE GRAIN ONT ETE ETE DETRUITS. TOUTEFOIS, TROIS (AVEC UNE CAPACITE DE 7.500 TONNES) PEUVENT ETRE REPARES IMMEDIATEMENT A UN PRIX RAISONNABLE. LA REPARATION DE DEUX D'ENTRE EUX EST PREVUE DANS LES PROGRAMMES ACTUELLEMENT SOUS ETUDE PAR LE P.A.M ET LE PNUD - 99.000

TOTAL - 936.200

RESUME DES PROJETS D'URGENCE


I. NOURRITURE
4.520.000
II. SEMENCES
855.000
III. MEDICAMENTS/MATERIEL CHIRURGICAL
333.730
IV. EDUCATION
156.527
V. TRANSPORT
936.200
GRAND TOTAL
6.801.457

N.B. AIR FRANCE/UTA - A LA DEMANDE DE L'UNDRO ET SUIVANT LA RESOLUTION 788, SECTION 2B DE I.A.T.A. - ONT ACCEPTE D'ATTRIBUER POUR LES ENVOIS DE SECOURS UN TARIF PREFERENTIEL DE FRANCS FRANCAIS 14,50 POUR PARIS/N'DJAMENA. POUR TOUT RENSEIGNEMENT SUR CE SUJET, S'ADRESSER A L'UNDRO.

EINHAUS UNDRO GENEVE 28148 +


UNDRO 7262

TCHAD - OPERATION D'URGENCE RESULTANT DE LA GUERRE CIVILE ET DE LA SECHERESSE
UNDRO SITREP NO 8
15 AVRIL 1982

1. CI-DESSOUS RESUME DU PROGRAMME D'URGENCE LANCE PAR UNDRO LE 19 MARS 1982, EN FAVEUR DU TCHAD (POUR LES DETAILS VOIR RAPPORT DE SITUATION NO. 7 OU DOCUMENTS UNDRO 82/6 ET 82/6/ADD.1):


I) AIDE ALIMENTAIRE
DLRS 4.520.000
II) SEMENCES
DLRS 855.000
III) MEDICAMENTS ET MATERIEL CHIRURGICAL
DLRS 333.730
IV) EDUCATION
DLRS 156.527
V) TRANSPORT
DLRS 936.200
TOTAL
DLRS 6.801.457

2. LE SECRETAIRE GENERAL DES NATIONS UNIES A CHARGE L'UNDRO D'ORGANISER UNE REUNION POUR L'ASSISTANCE INTERNATIONALE AU TCHAD LES 5 ET 6 AVRIL 1982 A GENEVE. ETAIENT PRESENTS: LE MINISTRE DU PLAN ET DE LA RECONSTRUCTION DU TCHAD, UN REPRESENTANT DU SECRETAIRE GENERAL DES NATIONS UNIES, UN REPRESENTANT DU SECRETAIRE GENERAL DE L'OUA ET LE COORDONNATEUR RESIDENT DES NATIONS UNIES A N'DJAMENA. TRENTE SEPT PAYS SUR LES SOIXANTE INVITES, NEUF ORGANISATIONS DU SYSTEME DES NATIONS UNIES ET QUINZE ORGANISATIONS INTER-GOUVERNEMENTALES ET NON-GOUVERNEMENTALES ONT PARTICIPE A CETTE REUNION. LES INVITATIONS RELATIVES A CETTE REUNION RESTREINTE ONT ETE FAITES A LA DEMANDE DU GOUVERNEMENT TCHADIEN. CETTE REUNION ETAIT AUSSI UNE ETAPE IMPORTANTE POUR LA PREPARATION A LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L'ASSISTANCE AU TCHAD PREVUE A NAIROBI LES 15 ET 16 AVRIL 1982 ET REPORTEE A UNE DATE ULTERIEURE.

3. LORS DE CETTE REUNION, L'UNDRO A PRESENTE EN DETAIL SON PROGRAMME D'URGENCE QUI DEVRAIT ETRE REALISE AVANT LA SAISON DES PLUIES (MI-JUIN 1982) ET DONT L'ETAT DES CONTRIBUTIONS EST LE SUIVANT:

A) AIDE ALIMENTAIRE

DEPUIS LE 15 JANVIER 1982, LE TCHAD A RECU 37.880 TONNES DE VIVRES DONT 15.000 TONNES DEVRAIENT ETRE DISTRIBUEES AVANT JUIN 1982 (VOIR PARA. E (II) CI-DESSOUS). POUR ATTEINDRE L'OBJECTIF DE 50.000 TONNES - RECOMMANDEES PAR LA MISSION INTER-INSTITUTIONS DES NATIONS UNIES DE SEPTEMBRE 1981 POUR TOUTE L'ANNEE 1982 - IL FAUDRAIT ENCORE OBTENIR AU MOINS 10.000 TONNES.

BESOINS: 10.000 TONNES LIVRABLES EN 30 JOURS A N'DJAMENA

TOTAL REQUIS: 4.520.000 DOLLARS (452 DOLLARS LA TONNE)

B) SEMENCES


BESOINS:
875 TONNES (ACHAT, TRANSPORT, ENTREPOSAGE, TRAITEMENT, DISTRIBUTION)
TOTAL REQUIS:
DLRS 855.000
CONTRIBUTIONS:
FAO
DLRS 200.000
USA
DLRS 400.000
MANQUE POUR REALISER CE PROJET:
DLRS 255.000

DE PLUS, LA FAO DELEGUE UNE EQUIPE POUR MENER A BIEN CE PROJET.

C) MEDICAMENTS ET MATERIEL CHIRURGICAL


BESOINS:
DLRS 333.730
CONTRIBUTION: SUISSE
DLRS 80.000
MANQUE:
DLRS 253.730

ACTUELLEMENT, L'OMS, L'EGYPTE, L'ITALIE ET LA CEE ETUDIENT CETTE DEMANDE D'URGENCE.

D) EDUCATION NATIONALE

BESOINS: DLRS 156.527

L'UNESCO ET LA FRANCE ETUDIENT CE PROJET.

E) TRANSPORT

I) REPARATION DU SECOND BAC: DLRS 30.000

CONTRIBUTION: UNDRO (AVANCE DU COMPTE SPECIAL) DLRS 30.000

II) LOCATION DE CAMIONS POUR LA DISTRIBUTION URGENTE DANS LE PAYS DE 15.000 TONNES DE VIVRES: DLRS 535.000

CEE PAR LE PAM: DLRS 390.000 (SOUS ETUDE)

MANQUE: DLRS 145.000

III) REDISTRIBUTION DE VIVRES: DLRS 114.000

CONTRIBUTION: PAM - DLRS 72.000

MANQUE: DLRS 42.000

EN PLUS DES BESOINS ETABLIS PAR CE PROGRAMME D'URGENCE, LE PAM ACHETE 2 CAMIONS BERLIET ET LES ACCESSOIRES (120.000 DLRS).

IV) REMORQUES

7 REMORQUES DE 12 TONNES CHACUNE DLRS 158.200

CONTRIBUTION: PAM - 1 REMORQUE DLRS 20.000 (AVEC ACCESSOIRES)

MANQUE: 6 REMORQUES - DLRS 138.200

V) REPARATION DE 7 ENTREPOTS DONT 3 D'URGENCE - DLRS 33.000 CHACUN

CONTRIBUTIONS: PNUD - 2 ENTREPOTS DLRS 66.000 (SOUS ETUDE)

PAM - 1 ENTREPOT - DLRS 35.500

USA - 1 ENTREPOT - DLRS 33.000

MANQUE: 3 ENTREPOTS A REPARER - DLRS 99.000 APPROX.

LE GOUVERNEMENT ITALIEN ETUDIE ACTUELLEMENT SON EVENTUELLE PARTICIPATION AU CHAPITRE DU TRANSPORT.

4. UNDRO SOULIGNE UNE FOIS DE PLUS QUE LA REUSSITE DE CE PLAN, CONCU AVEC LE PLEIN APPUI DE TOUTES LES AGENCES DES NATIONS UNIES OPERANT AU TCHAD, DEPEND TOUT D'ABORD DE LA RAPIDITE AVEC LAQUELLE CE PROGRAMME D'URGENCE SERA FINANCE A CAUSE DE L'APPROCHE DE LA SAISON DES PLUIES (MI-JUIN).

5. ETANT DONNE LA GRAVITE DE LA SITUATION, L'UNDRO DEMANDE AUX DONATEURS DE FAIRE TOUT LEUR POSSIBLE POUR PARTICIPER A CE PROGRAMME ET DE L'INFORMER AUSSITOT DE L'ASSISTANCE QU'ILS ENTENDENT FOURNIR AU TCHAD.

EINHAUS UNDRO GENEVE 28148 +