Chad + 1 more

Tchad : Mise à jour sur l’urgence au Lac - 29 – 07 Avril 2015, No. 16

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

DERNIERS DEVELOPPEMENTS
Contexte Opérationnel

Depuis les premières semaines du mois de Janvier 2015, plus de 18,131 personnes1 sont arrivées dans la région du Lac à l’Ouest du Tchad, fuyant les attaques du groupe islamiste Boko-Haram perpétrées dans les villages frontaliers du nord du Nigéria. Parmi ces personnes, 8,4971 réfugiés sont déjà enregistrées par le HCR/CNARR à ce jour. A ces chiffres s’ajoutent quelques 1,046 2retournés Tchadiens et 2,670 déplacés internes (IDPs) qui vivaient au Nigéria. Ces nombres restent à préciser. Selon les autorités, il y aurait également un nombre de déplacés internes et retournés répandus dans la zone, ayant fui les îles frontalières où la situation sécuritaire reste précaire.

Pour la protection et la sécurité des réfugiés Nigérians, Le site de Dar Es Salam a été attribué pour la relocalisation des réfugiés Nigérian au Tchad afin d’y coordonner l’assistance. Ce site de 232 ha est situé à 10km de Bagasola et environ 70km de la frontière Nigériane.

En plus des réfugiés Nigérians, le Tchad accueille plus 460,000 réfugiés et demandeurs d’asile (les réfugiés Soudanais à l’Est-, les réfugiés Centrafricains au Sud et les réfugiés urbains à Ndjamena) et plus de 113,5423 retournés Tchadiens de la RCA.