Tchad : mise à jour opérationnelle, 1 octobre 2019

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 01 Oct 2019 View Original

Chiffres de population au 30 juin 2019: 667 384 personnes relevant du mandat du HCR au Tchad dont:

  • 468 047 réfugiés et demandeurs d’asile ;

  • 133 338 Tchadiens déplacés dans leur propre pays ;

  • 45 710 Tchadiens rentrés de la Centrafrique et à risque d’apatridie ;

  • 20 000 personnes en attente du screening de la CNARR dans le sud du Tchad ;

  • 289 Tchadiens retournés volontairement du Soudan en 2019 (ce qui porte le nombre total de retournés du Soudan à 5,093)

Financement au 2 octobre 2019: 130,4 millions de dollars USD requis pour 2019

Contexte opérationnel

Sécurité

La situation sécuritaire demeure stable bien que volatile au Tchad. Dans la province du Lac, des attaques de groupes armées ciblent les civils, créant des déplacements forcés. Les autorités ont prolongé pour trois mois, jusqu’en décembre, l’état d’urgence déclaré dans les provinces orientales du Sila et Ouaddai, suite à des violences intercommunautaires, ainsi que dans le Tibesti, au nord. Environ 200,000 réfugiés soudanais vivent au Sila et Ouaddai. Un couvre-feu est instauré (sauf pour les ambulances) et les motos ne sont pas autorisées à circuler (dans le Sila, les humanitaires peuvent circuler après délivrance d’une autorisation).

Réponse du HCR

Rentrée scolaire

Le Ministre de l’éducation nationale a officiellement lancé l’année scolaire 2019-20 au lycée de Walia à N’Djamena le 1er Octobre 2019. Ainsi les enfants tchadiens et réfugiés ont repris le chemin de l’école. Pour s’assurer de la scolarisation et de la bonne reprise des enfants, les campagnes de sensibilisations se multiplient dans les différents terrains. Dans cette dynamique, ACRA, le partenaire du HCR, a lancé la 9ème édition de sa campagne nationale à la scolarisation sous le thème « Scolarisons nos filles et luttons contre la violence à l’école ». À la fin de l’année scolaire 2018-19, 102 074 enfants réfugiés et 2 965 enfants tchadiens étaient scolarisés dans les camps et sites de réfugiés, dans les établissements qui font désormais partie du système scolaire tchadien.

Opération de vérification biométrique

Depuis juin 2019, la Commission Nationale d’Accueil et de Réinsertion des réfugiés et des Rapatriés (CNARR) et le HCR ont lancé une opération de vérification biométrique de tous les réfugiés au Tchad qui finira en décembre. 284 staff et 940 volontaires de la communauté réfugiée sont déployés pour mettre à jour le profil de tous les réfugiés enregistrés au Tchad : délivrance de carte de refugié, mise à jour de la composition familiale, du niveau d’éducation, de besoins spécifiques, etc. Cette mise à jour permettra d’améliorer l’assistance et la gestion des cas individuels. A ce jour, 51% des réfugiés enregistrés ont été vérifiés, soit 233 168 individus au total. L’exercice se poursuit à Iriba et Goz Beida, dans l’est du Tchad, où quelques 227 589 réfugiés soudanais sont enregistrés.