Chad + 1 more

Tchad: Le Nexus - Note de plaidoyer en faveur d’une collaboration renforcée entre les acteurs humanitaires, du développement et de la paix pour faire face à des crises multiples, octobre 2021

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

MESSAGES CLÉS

Approfondir et renforcer les synergies entre les acteurs humanitaires, de développement et de paix. Cela est nécessaire afin de renforcer les collaborations existantes pour une compréhension partagée et un langage commun des crises, des menaces, des risques et des besoins prioritaires à couvrir, en lien avec la résilience et le relèvement des populations.

Mettre au centre du nexus les personnes dans le besoin dans les contextes de crises prolongées. L’alignement des planifications humanitaires, et d’aide au développement permet de poursuivre et d’atteindre des résultats communs et de contribuer aux objectifs de développement durable en faveur des personnes les plus fragiles afin de mettre fin au dénuement et d’améliorer leurs conditions de vie. Par exemple, par l’utilisation des transferts monétaires qui concourent à la dignité et à l’autonomisation des personnes.

Promouvoir le rôle central des acteurs nationaux et locaux dans l’opérationnalisation du nexus. La participation des autorités locales, des acteurs locaux et des représentants des communautés affectées par des crises doit être renforcée et appuyée afin qu’ils soient acteurs voire moteurs des interventions « nexus » et ceci dans l’esprit de l’agenda Localisation qui promeut la localisation de l’aide et le renforcement des partenaires.

Repenser une coordination multi-acteurs efficace à travers le nexus, à N’Djaména et sur le terrain. Une meilleure coordination permettrait de renforcer le dialogue entre les parties prenantes. Les initiatives nexus doivent être mieux suivies dans le cadre de mécanismes agréés sous le leadership d’une entité collectivement désignée.

Encourager des financements diversifiés, conséquents et flexibles sur le moyen et long terme. Les partenariats sont favorisés dans la mise en œuvre de ces financements qui participent à répondre aux besoins humanitaires chroniques des personnes en situation de crise prolongée, tout en réduisant les risques et vulnérabilités. Les programmations de ces financements doivent être davantage coordonnées.

Le gap entre humanitaire-développement-paix au Tchad en matière de planification et programmation d’activités doit continuer à être réduit. C’est une nécessité car le système humanitaire actuellement en place n’a pas vocation à gérer des besoins de plus en plus conséquents et prolongés.
Ce changement dans l’approche passe par la reconnaissance que les différents types d’aide sont liés dans les zones en crises et que, pour ce faire, une collaboration renforcée entre acteurs, y compris avec les autorités, est primordiale.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.