Tchad : Key Message Update - Les bonnes pluies améliorent la situation alimentaire dans les zones agro-pastorales, Octobre 2019 à mai 2020

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 31 Oct 2019 View Original

MESSAGES CLÉS

• Près de deux cent mille personnes se trouveraient actuellement en situation de crise (phase 3 de l'IPC) en l’absence d’assistance. Les personnes les plus vulnérables sont les déplacés du lac Tchad. La situation au Tibesti peut se dégrader à tout moment. L’insécurité alimentaire dans ces zones est principalement le résultat de conflits ayant conduit à une disponibilité limitée des produits alimentaires, et des faibles opportunités d’emploi. L’assistance au Lac permet cependant d’atténuer cette situation.

• La campagne agropastorale 2019/2020 a été marquée par un démarrage légèrement précoce au Tchad. Cependant, les régions du Sahel ouest ont connu des séquences sèches de 10 à 15 jours. Les résultats préliminaires de l’enquête agricole estiment la production céréalière autour de 3 000 000 tonnes. Elle est supérieure à la moyenne des cinq dernières années (+8,7 %).

• Les nouvelles récoltes renforcent les stocks résiduels et permettront aux ménages pauvres de tenir jusqu’à mai 2020, sauf dans certaines zones affectées par des périodes sèches notamment le Kanem, Bahr El Gazal, Wadi Fira, Moyen Chari, Mandoul et Logone Occidental. Ces zones ont enregistré une faible production céréalière par habitant et les stocks ne peuvent couvrir qu’entre 3 et 8 mois en moyenne.

• Les résultats de l’enquête SMART 2019 montrent que la situation reste toujours préoccupante au niveau national et dans certaines provinces. Sur les 23 provinces au niveau national, 18 sont en situation alarmante dont 9 en situation d’urgence au regard de la malnutrition aiguë globale supérieure à 15 %, selon la classification de l’OMS. Les résultats montrent également, que la situation nutritionnelle s’est dégradée dans les provinces du sud.