Chad + 1 more

Tchad : impact de la crise nigériane dans la région du Lac - Rapport de situation n° 11 (11/02/2016)

Source
Posted
Originally published

Attachments

Faits saillants

  • Au moins huit personnes ont été tuées et 50 blessées lors de deux attaques suicides survenues le 31 janvier à Guité et Mitériné sur les rives du lac, dans la région du Hadjer-Lamis.

  • Quelques 56 000 déplacés internes nouvellement identifiés sur 22 sites récemment accessibles au nord de la région du lac (sous-préfectures de Liwa et Daboua), selon les résultats d’une mission d’évaluation multisectorielle qui s’est rendue sur place du 14 au 18 janvier.

  • Une assistance multisectorielle d’urgence est nécessaire pour ces déplacés particulièrement vulnérables qui n’ont reçu aucune aide depuis le début de la crise, en particulier pour cinq sites jugés prioritaires.

  • La réponse humanitaire aux déplacés dans le sud de la région du Lac se poursuit, notamment les distributions de vivres, ainsi que la prise en charge nutritionnelle et médicale.

47 748* Déplacés internes enregistrés arrivés depuis juillet 2015, dont 38 738 enregistrés par le Cluster CCCM. Source: Cluster Abris/ AME/ CCCM (Matrice de suivi des déplacements du 20/01/2016) et enregistrements additionnels de la CNARR.

2 396 Nouveaux déplacés internes à Tchoukoutalia enregistrés par le Cluster CCCM. Source: Cluster Abris/ AME/CCCM (Matrice de suivi des déplacements du 04/01/2016 – OIM/CNARR)

56 639 Déplacés estimés dans les souspréfectures de Liwa et Daboua. Source: Mission d’évaluation multisectorielle du 14-18/01/2016.

11 066 Retournés Tchadiens du Nigéria arrivés depuis janvier 2015. Source: Cluster Abris / AME / CCCM (Matrice de suivi des déplacements du 20/01//2016)

6 252 Réfugiés, dont 4 584 dans le camp de Dares-Salam depuis janvier 2015. Source: HCR/CNARR (31/01/2016)

Aperçu de la situation

Le climat d’insécurité perdure autour des rives du Lac Tchad et s’étend hors de la région du Lac en état d’urgence, avec deux attentats survenus le 31 janvier 2016 dans les villages de Guité and Mitériné (région du Hadjer-Lamis), faisant huit morts et une cinquantaine de blessés. La première attaque-suicide a été perpétrée dans la matinée par un homme qui s’est fait exploser à l’entrée du marché local de Guité (à 120 km au nord de N’Djamena). La deuxième attaque, qui a eu lieu quelques minutes plus tard à Mitériné (à 7 km de Guité), est l’œuvre de deux adolescentes kamikazes qui se sont faites exploser près d’une mosquée.

Malgré l’insécurité, la communauté humanitaire maintient ses efforts pour étendre la zone de couverture de l’assistance aux populations affectées dans les zones reculées du nord de la région du lac, restées inaccessibles depuis juin 2015 pour des raisons sécuritaires. Ainsi plus de 56 639 nouveaux déplacés internes estimés ont été identifiés dans les sous-préfectures de Daboua et Liwa, au cours d’une mission d’évaluation multisectorielle du 14 au 18 janvier 2016.

Ces 56 639 nouveaux déplacés sont répartis sur 22 sites, dont douze sites dans la souspréfecture de Daboua accueillant 36 397 déplacés (64%) et dix sites dans la sous-préfecture de Liwa accueillant 20 242 déplacés (36%). La plupart sont arrivés en novembre 2015 en provenance d’îles proches de la frontière nigérienne (notamment Kaiga, Kindjiria, Bogorkolia, Nguederom et Garna) et se sont déplacés suite à la demande des autorités en amont d’opérations militaires. D’autres se sont déplacés en juin et juillet 2015, suite aux attaques de groupes armés et dans le contexte des premières opérations militaires de grande ampleur sur le sol tchadien. Parmi eux certains ont connu des déplacements multiples liés à la volatilité de la situation.

Par ailleurs, deux nouveaux départements ont été créés : Kaya (composé des sous-préfectures de Ngouboua et Baga-Sola) et Fouli (composé des sous-préfectures de Liwa, Daboua, et Kaiga). Ces sous-préfectures se trouvaient auparavant dans le département de Mamdi, qui ne contient désormais plus que deux sous-préfectures (Bol et Kangalom). Le département de Kaya a d’ailleurs reçu un don d’un véhicule et de mobilier de bureau de la part du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.