Chad

Tchad: Epidémie d'hépatite E (VHE) au Salamat (au 21 février 2017)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

L’épidémie a été déclarée dans le district sanitaire d'Am-Timan qui connait une flambée du virus de l'hépatite E (VHE), depuis septembre 2016

Aperçu

Depuis septembre 2016, 956 cas d’hépatite E ont été rapportés dans le district sanitaire d’Am-Timan dont 12 décès. Des cas suspects ont aussi été signalés dans les localités de Adoudéïa et Haraze. Le 14 février, le Ministère de la Santé Publique a déclaré officiellement l’épidémie dans la région du Salamat. Le VHE est endémique dans de nombreux pays où les services d’eau et assainissement sont faibles.

La réponse actuelle n'est pas suffisante. Les efforts visant à identifier la ou les sources de cette flambée n'ont pas donné de résultats - sans lesquels l'épidémie ne peut être stoppée.

Le positionnement d’acteurs santé et eau, hygiène et assainissement dans la région est prioritaire, notamment pour l’élargissement des activités au-delà d’Am-Timan.

Le Salamat compte une population total de 400 000 personne dont 52% a moins de 15 ans. Les femmes enceintes et les personnes en situation de dépacement (nomades, réfugiés, retournés) sont particulièrement vulnérables.

Qu'est-ce que l'hépatite E?

L'hépatite E est une maladie du foie causée par une infection par un virus appelé virus hépatite E (VHE). Le VHE se transmet par voie féco-orale, principalement par l'eau contaminée.

Les symptômes principaux sont :

• Jaunisse des yeux et de la peau

• Fièvre (haute température)

• Nausées et vomissements

• Douleurs articulaires et musculaires

Risques

18-25% Taux de mortalité parmi les femmes enceintes (troisième trimestre)

4% Taux de mortalité

8-11% Effets néfastes à long terme sur le foie

Réponse

• Le ministère de la Santé travaille en partenariat avec MSF pour répondre aux cas signalés dans l'hôpital régional d'Am-Timan et avec l’OMS dans les zones situées en dehors de la ville (Mina,
Mirére et Ablalaye) ainsi que dans le cadre de la surveillance épidémiologique.

• La surveillance épidémilogique se fait dans le district sanitaire de Am Timan par l’OMS.

• Réponse WASH par MSF : sensibilisation, chloration, et distribution de 10 500 kits d’hygiène, dans la ville d’Am-Timan.

• Réponse WASH par UNICEF : distribution de 280 kits d’hygiène aux établissements de santé de la région.

Actions prioritaires

Eau, hygiène, et assainissement (WASH) : Intervention urgente des acteurs pour élargir les activités WASH à toute la région du Salamat et reprendre les activités de réponse de MSF**, qui à partir de fin février va se concentrer sur les activités médicales à Am-Timan.

Santé : Assurer la surveillance épidémiologique et la réponse médicale dans toute la région.

Sensibilisation et épidémiologie : Rechercher et décontaminer la ou les sources du virus de l’hépatite E dans la région. Un programme de sensibilisation doit être mis en place dans toutes les zones touchées.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.