Chad

Tchad : Dashboard des incidents de protection - Province du Lac - May 2022

Attachments

La situation sécuritaire et de protection reste préoccupante en dépit des opérations militaires en cours dans la province du Lac.

Les incursions et attaques des groupes armés non étatiques (GANE) constituent l’une des principales raisons de la dégradation de l’environnement de protection dans cette partie du pays. En plus des attaques des sites et villages, il faut ajouter les explosions des engins improvisés sur les axes diamerom-Kaiga Kindjiria et Kiskawa- Diamerom. En outre, la situation de protection s’est aussi détériorée avec les conflits intra et intercommunautaires qui ont opposé des demandeurs d’asile et Boudouma. Ces conflits pourraient justifier la hausse des agressions physiques et homicides par rapport aux mois précédents durant lesquels les enlèvements constituaient le plus grand nombre d’incidents.

En effet, les activités de monitoring de protection révèlent 167 incidents enregistrés au cours du mois de mai 2022 dont 113 seraient commis par les GANE et des inconnus, soit 62% de l’ensemble des incidents rapportés. Les principaux types d’incidents sont les cas d’agressions physiques (58), les meurtres/homicides (41) et les cas d’enlèvements (22). Ils représentent 73% de tous les cas de violations de droits de l’homme enregistrées. 6 enfants figurent parmi les victimes dont 2 cas d’enlèvements, 2 cas de travaux forcés, 1 cas d’homicide et 1 cas de séparation de famille.