Chad + 1 more

Tchad Bulletin Humanitaire Numéro 02 | Février 2018

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

• Pour assister 1,9 million de personnes vulnérables, le Tchad a besoin de 544 millions de dollars américains. Le plan de réponse humanitaire (HRP) 2018 a été lancé le 9 février à N’Djamena.

• La Sous-secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires, Ursula Mueller, a effectué une visite au Tchad les 26 et 27 février.

• Plus de 22 000 nouveaux réfugiés sont arrivés au sud du Tchad depuis le 26 décembre 2017, à la suite des affrontements dans le nord de la République centrafricaine.

CHIFFRES CLÉS

Population 14,7M

Taux d’alphabétisation 37,3%

Espérance de vie 51,9 ans

Taux de mortalité des <5 ans 133/1 000

Taux de mortalité maternelle 860/100 000

Personnes affectées 8,1M

Personnes dans le besoin 4,4 M

Accès à l’eau potable 54%

PDI 101 905

PDI retournés 51 000

Réfugiés 411 482

Retournés 71 000

Ressortissants de pays tiers 1 252

FINANCEMENTS

544 millions Fonds requis (en US$)

544 millions de dollars requis pour assister 1,9 million de personnes parmi les 4,4 millions dans le besoin

Lancement du Plan de réponse humanitaire (HRP) 2018 Le Plan de réponse humanitaire (HRP) 2018 a été lancé le 9 février en présence du Ministre de l’Economie et de la planification du développement ainsi que du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Coordonnateur Humanitaire.
A cette occasion, le Coordonnateur humanitaire, Stephen Tull, a relevé l’urgente nécessité d’obtenir des financements conséquents pour couvrir les besoins essentiels des personnes vulnérables.
Les besoins humanitaires sont croissants alors que les financements sont en diminution.

Ainsi, près d’une personne sur trois a besoin d’assistance humanitaire dans le pays alors qu’en 2017, seuls 45% des fonds requis pour l’assistance humanitaire ont été obtenus contre 53% en 2016. « Si nous ne sommes pas capables de répondre de façon adéquate aux besoins humanitaires, la situation risque de se détériorer dès cette année, surtout dans le contexte actuel de crise économique. Si rien n’est fait, il est probable que les vulnérabilités s’exacerbent et que les indicateurs sociaux se détériorent, ce qui repoussera encore plus la perspective d’atteindre les Objectifs de développement durable et la « Vision 2030 », a plaidé M. Tull.

Pour sa part, le Ministre de l’Economie et de la planification du développement, Issa Doubragne, a insisté sur l’importance d’une synergie d’actions en vue d’atteindre le développement. « La mise en œuvre du plan de réponse humanitaire participe aux efforts de développement du pays, en contribuant à la préservation et au renforcement du capital humain, et au développement des moyens d’existence. J’appelle donc l’ensemble des partenaires du Tchad à continuer de travailler main dans la main afin de réduire durablement les vulnérabilités et avancer vers les Objectifs de développement durable, en s’assurant de ne laisser personne de côté », a indiqué M. Doubragne.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.