Tchad : Aperçu de la situation humanitaire (novembre 2018)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 10 Dec 2018 View Original

Le Tchad fait face à des crises humanitaires interconnectées, dans un contexte de pauvreté chronique et de faible développement. La situation sécuritaire dans les pays voisins continue d’engendrer des mouvements sporadiques de personnes vers le Tchad, en particulier au sud en provenance de la République Centrafricaine (RCA), ainsi que des déplacements internes dans la province du Lac. En outre le retour volontaire des réfugiés se poursuit, avec 1 085 réfugiés soudanais rapatriés au Darfour et près de 4 000 réfugiés tchadiens du Soudan dans le Sila. Des millions de personnes subissent les conséquences de l’insécurité alimentaire et se retrouvent dans une situation d’insécurité nutritionnelle chaque année, en particulier dans la bande sahélienne et récemment dans des zones précédemment épargnées, comme au sud du Tchad. Bien que les résultats de la campagne agricole 2018-2019 s'annonce positif avec une hausse de 10,5% par rapport à la campagne précédente, l'accès à l'alimentation demeure un enjeu vital pour de nombreux ménages.
Le système sanitaire reste faible, exposant le pays à des risques épidémiques et à des maladies telles que la rougeole (qui a déjà fait plus de 4 000 cas dont 91 décès au 10 novembre), l’hépatite E et le paludisme – principale cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. Une épidémie de choléra sévit dans les pays voisins frontaliers (Cameroun, Niger et Nigeria) et la situation est sous surveillance par les autorités sanitaires.
Tous ces facteurs exposent les populations déjà vulnérables à des chocs récurrents, affectant leur capacité de résilience et rendant impérative une approche intégrée humanitaire et développement pour sortir du cycle de crises chroniques.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.