Chad + 3 more

Tchad: Aperçu de la situation humanitaire - février 2020

Attachments

Le Tchad fait face à trois crises interconnectées : l’insécurité alimentaire et la malnutrition, les mouvements de population, et les urgences sanitaires. Plus de 5,3 millions de personnes, soit une personne sur trois, ont besoin d’assistance humanitaire dans le pays. Ces besoins humanitaires sont causés par des défis structurels de développement et une pauvreté chronique qui exacerbent les vulnérabilités des populations. L’insécurité alimentaire affectera près de 4,6 millions de personnes pendant la période de soudure (juin-sep). Près de 2 millions des personnes sont affectées par les urgences sanitaires. Plus de 1,8 million de cas suspects de paludisme dont 1,1 million de cas confirmés avec 2 410 décès ont été notifiés en 2019. Depuis le début de l’année, plus 1 250 cas de rougeole ont été rapportés. En décembre 2019, le Tchad accueillait près de 443 000 réfugiés venus principalement du Soudan, de Centrafrique et du Nigéria. Depuis le début de l’année et suite aux violences intercommunautaires récentes au Darfour, le Tchad a acceuilli plus de 13 500 nouveaux réfugiés (individus pré-enregistrés au 19 février). Les déplacements liés aux attaques de groupes armés dans la province du Lac sont récurrents et concernent environ 169 000 personnes. Les retournés tchadiens venant de Centrafrique et des pays limitrophes du lac Tchad, demeurent dans une situation de grande fragilité et précarité vivant au sein de communautés hôtes ou dans des sites. Au nord, l’interdiction d’accès par le Gouvernement aux zones aurifères dans le Tibesti depuis 2019 a conduit des milliers d’orpailleurs à quitter ces zones pour se diriger vers Faya, Zouarké et Zouar où l’accès aux infrastructures sociales de base est souvent limité. L'état d'urgence déclaré en août 2019 lié aux violences intercommunautaires dans les provinces du Sila, du Ouaddaï et du Tibesti, a pris fin depuis le 10 janvier.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.