Chad + 2 more

Tchad : Aperçu de la situation humanitaire au Lac (19 novembre 2021)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

APERCU

La situation humanitaire dans la province du Lac est toujours marquée par les déplacements de population, des incidents de protection et des problèmes d’accès humanitaire pour les populations vulnérables. 1 323 incidents de protection ont été rapportés de janvier à octobre 2021, dont 128 uniquement pour le mois d’octobre. Une baisse comparée au mois de septembre 2021 avec 233 cas. Des cas d’enlèvement, d’homicide et de meurtre, causés essentiellement par les Groupes Armés Non Étatiques (GANE), ont été enregistrés ce même mois. En septembre, 170 cas de violences basées sur le genre (VBG), dont six viols, ont été enregistrés. Les cas de criminalité et de vol dans les résidences, affectant la population locale et les humanitaires, deviennent récurrents dans la ville de Baga Sola. Sur le plan sanitaire, les Etats frontaliers de la province du Lac - le Nigeria et le Niger - ont notifié des cas de choléra. Bien qu'aucun cas n’ait été formellement notifié à ce jour, la vigilance reste de mise. A cela, s’ajoutent les conséquences liées au changement climatique pour les situations d’insécurité alimentaire et de malnutrition, en détérioration dans la province. Les derniers chiffres des déplacés internes, au 16 septembre 2021, s'élèvent à 406 573 personnes. Cela représente presque 62% de la population de la province (soit 657 165 personnes), ainsi qu’une augmentation des déplacements internes de 139% depuis janvier 2020, quand leur nombre s'élevait alors à 170 000. On recense 549 000 personnes dans le besoin, soit 80% de la population totale. Les zones les plus affectées par les incidents restent les zones insulaires entre Ngouboua, Kangalam et Kaiga-Kindjiria.

Par ailleurs, quelques inondations dues à la montée des eaux du Lac Tchad ont été signalées à Diamerom et dans les îles au sud de Bol. À Kinaserom, cinq quartiers du village ont été affectés, 1 148 personnes se sont retrouvées sans abris et une école a été fermée à la suite de ces inondations. Le 23 octobre 2021, un incendie d’origine inconnue est survenu sur l’île de Farguimi, dans la sous-préfecture de Kangalom détruisant 143 maisons. Les acteurs humanitaires au Lac ont apporté une réponse en articles ménagers essentiels et en vivres à 138 ménages sinistrés entre le 11 et le 13 novembre 2021.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.