Tchad : 2018 Plan de réponse humanitaire | janvier - décembre 2018

POPULATION TOTALE DU TCHAD 14,7M

PERSONNES DANS LE BESOIN 4,4M

PERSONNES CIBLÉES 1,9M

BUDGET (US$) 544M

# PARTENAIRES HUMANITAIRES 135

PRÉFACE PAR LE COORDONNATEUR HUMANITAIRE

J’ai l’honneur de partager avec vous le plan de réponse humanitaire 2018 pour le Tchad. Celui-ci s’inscrit dans le cadre pluriannuel 2017-2019.

Cette stratégie permet de répondre aux besoins humanitaires urgents et d’identifier et guider les acteurs pertinents pour s’attaquer aux causes profondes génératrices de ces besoins humanitaires multisectoriels qui exposent 8 millions de personnes à une vulnérabilité aigüe ou chronique, parmi lesquelles 4,4 millions ont besoin d’assistance humanitaire.

Cette année, la communauté humanitaire ciblera 1,9 million de personnes selon les priorités humanitaires axées sur trois objectifs stratégiques : i) sauver et préserver la vie et la dignité des populations affectées, ii) réduire la vulnérabilité des populations affectées à travers le renforcement de la résilience et iii) contribuer à la protection des populations vulnérables et renforcer la redevabilité envers les populations affectées.

La réduction du nombre de populations dans le besoin et ciblées comparée à 2017 résulte des efforts de ciblage de la communauté humanitaire pour se focaliser sur l’intervention humanitaire d’urgence avec un accent sur la protection, placée au cœur de toutes les interventions.

Je voudrais également saluer les efforts de la communauté humanitaire en 2017 pour mettre les enjeux de protection au centre de l’action humanitaire au Tchad. Les clusters et les partenaires ont été formés sur la protection transversale et la redevabilité envers les populations affectées. Celles-ci sont systématiquement incluses dans les plans sectoriels et prises en compte dans les interventions. Un marqueur sur la protection transversale a été développé pour renforcer sa prise en considération dans les projets. Au niveau de la prévention de l’exploitation et des abus sexuels, les partenaires humanitaires ont désigné des points focaux tous formés et un plan d’action a été validé et sa mise en œuvre sera suivie régulièrement par l’Equipe Humanitaire Pays. Enfin la stratégie de protection pays a été finalisée et sa mise en œuvre sera renforcée en 2018.

Dans le contexte de pauvreté chronique et de faible développement humain au Tchad, un consensus émerge au sein de tous les acteurs (Gouvernement, humanitaire et développement) que les vulnérabilités profondes, et souvent chroniques, qui affectent les populations tchadiennes nécessitent non seulement des programmes humanitaires d’urgence mais également des programmes de développement mieux ciblés sur les causes profondes de ces vulnérabilités. Lors de la table-ronde de Paris en septembre 2017 pour le lancement du Plan national de développement, le Tchad s’est engagé dans un processus de réformes institutionnelles qui devraient permettre de recentrer l’action du gouvernement sur les enjeux de développement du pays. De ce fait, j’encourage les acteurs et bailleurs de développement à investir au Tchad et à s’intégrer dans les efforts de programmation complémentaire humanitaire – développement déjà initiés en 2017.

C’est également dans cette perspective que la communauté humanitaire s’est engagé en 2017 dans une nouvelle façon de travailler (New Way of Working – NWoW) avec les acteurs de développement et le Gouvernement afin de mieux articuler une programmation intégrée et encourager des interventions humanitaires et de développement cohérentes dans les mêmes espaces géographiques de sorte à garantir un continuum pour maximiser l’impact des ressources disponibles.

Cette approche ne peut être efficace que si la communauté internationale et les bailleurs mettent des ressources suffisantes et adaptées pour soutenir les interventions humanitaires pluriannuelles et les programmes de développement. La mise en place au Tchad d’un fond commun humanitaire (pooled fund) serait une alternative efficace pour soutenir la planification pluriannuelle de la réponse humanitaire et j’encourage les bailleurs à soutenir cette perspective.

J’adresse ma profonde reconnaissance à l’ensemble de la communauté humanitaire, aux communautés locales, aux ONG, aux Agences des Nations Unies et aux partenaires nationaux et internationaux, ainsi qu’aux bailleurs de fonds pour leur engagement et soutien aux efforts pour l’assistance et la protection des personnes les plus vulnérables. Le Tchad, terre d’accueil et ilot de stabilité dans une sous-région agitée, a besoin de toute la générosité renouvelée des donateurs. Ainsi, j’appelle la communauté internationale à continuer à appuyer le pays afin de répondre efficacement aux problématiques humanitaires de manière coordonnée.

Stephen Tull
Coordonnateur Humanitaire

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.