Chad + 3 more

Tchad : 2016 Plan de réponse humanitaire | janvier - décembre 2016

Format
Appeal
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

APERÇU DE LA CRISE

Quatre crises majeures affectent directement 3,9 millions de personnes au Tchad parmi lesquelles 2,3 millions ont besoin d’une assistance humanitaire, dont plus de la moitié de femmes.

Crise alimentaire et nutritionnelle

Plus de 3,4 millions de personnes sont affectées par l’insécurité alimentaire et la malnutrition, parmi elles 1,6 million ont besoin d’une assistance humanitaire dont 663 000 (5%) ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence . A cela s’ajoutent 600 0004 retournés et réfugiés qui ont toujours besoin d’une assistance alimentaire. La situation nutritionnelle est également préoccupante avec une prévision de près de 400 000 enfants atteints de malnutrition aigüe modérée (MAM) et plus de 320 000 enfants atteints de malnutrition aigüe sévère (MAS) pour 20165 nécessitant une prise en charge nutritionnelle urgente.

Mouvements de populations

Près de 650 000 personnes seront directement affectées par les mouvements de population incluant les réfugiés, retournés et personnes déplacés internes (PDI) dont 55% de femmes et 60% d’enfants de moins de 18 ans. Ces mouvements de population sont liés aux conflits dans les pays voisins – Soudan, République Centrafricaine (RCA), Nigéria, et aux opérations militaires au Tchad dans la région du Lac. Les personnes déplacées vivent dans des camps, sites ou parmi des communautés hôtes qui sont estimées à 638 000 personnes ayant également besoin d’une assistance humanitaire. Les personnes déplacées depuis moins d’une année présentent généralement une vulnérabilité accrue et ont des besoins multisectoriels urgents (abris, articles ménagers essentiels, sécurité alimentaire, eau, hygiène et assainissement, éducation, protection, santé et nutrition) alors que les réfugiés de longue durée et les retournés Tchadiens de la RCA ont besoin de solutions durables pour leur autonomisation et intégration.

Urgences sanitaires

La situation sanitaire est caractérisée par la prévalence de maladies à potentiel épidémique telles que le choléra et la rougeole et d’autres maladies comme le paludisme dans un pays où l’accès aux soins de santé est limité en raison de la faiblesse du système de santé. Au premier semestre 2015, près de 390 000 personnes8 avaient été atteintes de paludisme ou de rougeole. La faible couverture vaccinale est un facteur de vulnérabilité supplémentaire, notamment pour les femmes, les enfants, les populations nomades et les populations déplacées.

Catastrophes naturelles

Les catastrophes naturelles (inondations, sécheresse, ennemis des cultures) sont récurrentes et de plus en plus fréquentes et pourraient toucher jusqu’à 2,7 millions de personnes .
Elles ont un impact négatif sur la production agricole et les moyens de subsistance et ce qui accroit la vulnérabilité des communautés sinistrées en limitant l’accès aux services sociaux de base et à l’éducation.

La crise alimentaire et nutritionnelle, les mouvements de population, les urgences sanitaires et les catastrophes naturelles sont des défis majeurs pour le Tchad.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.