Chad

Situation humanitaire au Tchad - bulletin hebdomadaire, 05 novembre 2008

Source
Posted
Originally published
Titres

- Insécurité liée à la détérioration de la situation humanitaire dans la zone de Dogdoré

- L'année scolaire débute dans la région du Dar Sila à l'est du Tchad

- Le PAM va commencer ses activités nutritionnelles d'urgence dans les écoles pour les enfants déplacés

- Distributions alimentaires générales pour octobre complétées dans 11 des 12 camps de refugiés

- Enquête sur la sécurité alimentaire à l'est formera la base de la stratégie d'aide alimentaire pour 2009

- Eléments armés signalés dans et autours des camps et sites, compromettant le caractère civil des zones

- Journée mondiale des mains propres célébrée dans six sites de déplacés à l'est

Contexte politique et sécuritaire, et ses implications pour l'accès humanitaire

L'augmentation des événements d'insécurité pendant le mois d'octobre a causé une détérioration de la situation humanitaire dans la zone de Dogdoré à l'est du Tchad, à environ 30 kilomètres à l'ouest de la frontière avec la région soudanaise du Darfour. Cela affecte plus de 26,000 personnes déplacées, ainsi que des membres des communautés hôtes. Les opérations humanitaires ont été suspendues dans la zone, exception faite pour les actions d'urgence médicale extrême, et l'approvisionnement en eau potable. La suspension affecte, entre autres, la provision de services de santé, d'eau, et de suppléments nutritionnels pour les plus vulnérables.

Situation humanitaire

Besoins et réponse par secteur

Aide alimentaire

- Les distributions alimentaires générales pour le mois d'octobre ont été complétées au sein de 11 des 12 camps de refugiés à l'est du Tchad. Un total de 3 915 tonnes de nourriture ont été distribués à 228 700 bénéficiaires de 11 camps. Les distributions dans le camp d'Am Nabak n'ont pas encore commencé, à cause d'une situation hostile causé par une tension récente entre les refugiés et les operateurs humanitaires suite à des malentendus liés à un exercice d'enregistrement.

- Une enquête nutritionnelle d'analyse et de cartographie de la vulnérabilité a débuté le 20 octobre et est actuellement en cours, sous l'égide du Ministère de l'Agriculture. L'enquête couvre les camps de refugiés et les sites de déplacés à l'est du Tchad, et ses résultats détermineront la stratégie de distribution alimentaire pour 2009. Suite aux tensions croissantes entre refugiés et humanitaires, l'enquête n'a pas été conduite dans le camp de Am Nabak.

- En réponse à une requête de Médecins Sans Frontières - Hollande (MSF-H) et Oxfam Grande Bretagne (Oxfam GB) pour continuer les distributions alimentaires à tous les déplacés jusqu'à ce que les résultats de l'enquête nutritionnelle d'analyse et cartographie soient connus, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a organisé des distributions alimentaires générales dans les sites de déplacés de Gassiré et Kerfi, sur la base de rapports montrant une situation nutritionnelle dont les déplacés sont encore très vulnérables.

Eau et assainissement

- Le 15 octobre, la Journée mondiale des mains propres a été célébrée dans six sites de déplacés autour des villes de Goz Beïda et Koukou-Angara, ciblant 85,000 déplacés, avec l'objectif d'améliorer leurs connaissances en termes d'hygiène. Les écoles et les centres nutritionnels thérapeutiques ont été les principaux lieux où l'initiative a été conduite.

- Oxfam GB et UNICEF ont délivré 16 816 boules de savon dans les sites de déplacés de Gassiré, Gourounkoun, Koloma, et Koubigou, à savoir deux boules par personnes.

- Le point d'eau scolaire de Loboutigué a été traité par UNICEF le 24 octobre, et est maintenant opérationnel.

- L'ONG ACTED a ouvert un bureau à Goz Beïda, afin d'appuyer les activités d'eau et assainissement dans la zone. L'organisation est en ce moment opérationnelle dans les sites de déplacés de Ganachour et Sanour.

- L'ONG CARE est en cours d'établir des activités dans la préfecture de l'Assoungha, et IRW (Islamic Relief Worldwide) dans la zone de Haouich, dans les deux cas afin de mettre en œuvre des activités dans le secteur.

Education

- Dans la région du Sila à l'est du Tchad, l'année scolaire a commencé dans les camps de refugiés et les sites des déplacés. Dans la plupart des lieux, enseignants communautaires sont employés, et la communauté participe activement aux activités scolaires. Les matériels scolaires données par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) sont distribués. Toutefois, dans la plupart des écoles parmi les communautés hôtes, les enseignants ne sont pas encore en place.

- Les préparations sont en cours afin que le PAM commence ses activités nutritionnelles d'urgence pour l'année scolaire 2008/2009, ce qui devrait apporter une amélioration du taux de fréquentation scolaire, ainsi que d'améliorer la situation nutritionnelle des enfants. L'opération cible environ 32 000 enfants déplacés, et sera implémenté par l'ONG Feed The Children.

Logistique

- Entre le 16 et le 29 octobre, le Service Aérien Humanitaire des Nations Unies a transporté un total de 819 passagers entre Abéché et les autres localités à l'est du Tchad, ainsi que 1,169 passagers entre la capitale tchadienne N'Djaména, Abéché, et des localités au Cameroun. Un total de 6,184 KG de cargo léger a aussi été transporté pendant cette période.

Nutrition

- En début septembre, UNICEF et l'ONG Action Contre la Faim (ACF) ont lancé une enquête de nutrition globale couvrant tous les sites de déplacés et les communautés hôtes environnantes, dont les résultats seront disponible à la fin novembre.

Protection

- Les préoccupations restent élevées sur la présence d'éléments armés dans et autours des camps de refugiés et sites de déplacés, ce qui compromet le caractère civil de zones. Durant les deux dernières semaines, des mouvements de groupes armés d'opposition, du Mouvement pour la Justice et l'Egalité (JEM) et de l'Armée Nationale tchadienne ont été enregistrés dans plusieurs zones de l'est du Tchad. Un atelier a eu lieu dans la ville d'Abéché à l'est du Tchad le 23 octobre, sous les auspices de UNFPA, sur les stratégies d'aide pour les victimes de la violence sexiste. Un total de 43 personnes ont participé, y compris personnel des Nations Unies et d'ONGs.

- Pendant les deux dernières semaines, le projet "Marabout", organisé par l'ONG Christian Children's Fund (CCF) en partenariat avec UNFPA, a visité 900 ménages parmi les refugiés des camps de Am Nabak, Iridimi, et Touloum. Un total de 60 personnes dans chaque camp a travaillé dans cet effort. L'objective de ces visites à domicile était d'améliorer la connaissance parmi les refugiés sur la violence sexiste, y compris les thèmes de mutilation génitale féminine, mariage précoce et viol.

Santé

- Le 23 octobre, le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a donné du matériel et des équipements médicaux, ainsi que deux ambulances, aux autorités locales, pour leur usage dans les régions du Ouaddaï et du Wadi Fira.

- À Kerfi, les autorités sanitaires locales, avec l'appui de l'ONG Cooperazione Internazionale (COOPI) ont conduit une mission d'évaluation, en réponse aux rapports sur une possible augmentation des cas de coqueluche. Les rapports n'ont pas été confirmés pour l'instant.

- L'UNICEF et ses partenaires ont introduit l'utilisation du « Vaccin Pentavalent » (lequel protège contre la diphtérie, l'hépatite B, influenza hémophilique, le tétanos et la coqueluche) dans les sites de déplacés du département de Kimiti (région du Sila)

VIH / SIDA

- Depuis le début d'octobre, les services spécialisés pour la prévention de la transmission de mère à enfant, ainsi que pour le traitement de mères infectés par le VIH, sont opérationnels avec l'appui de l'UNICEF dans la région du Ouaddaï. Ils sont ouvert aux refugiés, déplacés, ainsi qu'aux communautés hôtes.

Ce bulletin a été compilé grâce aux informations des agences des Nations Unies et autres organisations humanitaires au Tchad, y compris les sous-bureaux du terrain du Bureau pour la Coordination des Affaires Humanitaires (BCAH) à Abéché, Farchana, Goz Beïda, et Koukou.

Pour plus d'information, veuillez contacter:

Maurizio Giuliano, Chargé de l'Information Publique, Nations Unies, N'Djaména: Tel. +235-6053892, email giuliano@un.org

Katy Thiam, Chargée de l'Information, Nations Unies, Abéché: Tel. +23- 6201542, e-mail thiamk@un.org

Note:

(1) Après un exercice de "changement d'image de marque" (début 2003), des consultants ont décidé que dans les documents "grand public" du Fond, le sigle et logo seraient désormais dans toutes les langues "UNFPA".

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.