Chad + 1 more

Rapport sur le suivi des flux de populations - Situation migratoire au Nord du Tchad (Tableau de bord #40 Période : Août 2020)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

L’OIM travaille avec les autorités nationales, locales et des partenaires locaux, afin de mieux comprendre les mouvements migratoires à travers l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Ce rapport présente les données collectées pendant le mois de juillet 2020 aux points de passage de Faya, Zouarké et Ounianga Kébir, qui se trouvent dans le Nord du Tchad, et qui ont été installés afin d’observer les mouvements de voyageurs en transit.

Au cours du mois d'août 2020, 518 personnes ont, en moyenne, été observées aux FMP. Ceci correspond à une diminution de 33 pour cent par rapport au mois de juillet 2020, au cours duquel la moyenne journalière était de 770 individus. Cette diminution s’explique par la dégradation des routes causée par les pluies torrentielles dans la plupart des zones de provenance et destination majeures habituelles telles que Kalaït, Wadi Fira, et Abéché. Cette baisse s’explique aussi par la diminution du nombre de mouvements de déportation depuis la Libye vers la ville d’Ounianga-Kébir au cours du mois d’août 2020 (26 personnes déportées), comparativement au mois de juillet 2020 pendant lequel 212 personnes ont été déportées.

Parmi les flux observés, 85 pour cent étaient internes au Tchad, 8 pour cent quittaient le Tchad pour la Libye pendant que pour 7 pour cent des flux c’était l’inverse. Ainsi, les villes du Tchad ont constitué la destination de 92 pour cent des flux. Faya (31%), Abéché (15%) et Kouri (9%) au Tchad, ainsi que Sebha (5%) en Libye, étaient les principales villes de destination. Les principales villes de provenance des flux étaient Faya (28%) et Abéché (14%) au Tchad.

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.