Chad + 1 more

Rapport d'Evaluation rapide - Région du lac, Tchad (25-30 mars, 2015)

Sources
Posted
Originally published

Attachments

Résumé Exécutif

Situation générale de la Région

La poursuite de la violence par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria a causé le déplacement de plus de 15 000 nigérians au Tchad, 8500 tchadiens qui vivaient au Nigeria, et 14 500 tchadiens qui ont fui les attaques violentes à l'intérieur du Tchad en mars (PDI). Les réfugiés sont relocalisés de diverses îles et d'autres communautés vers le camp de Dar es Salaam situé à 12 km de Baga Sola. Cependant, la plupart des retournés et ceux qui ont fui d'eux-même sont installés avec les membres de la famille résidant dans la région. Ainsi, les personnes déplacées sont établis dans les communautés d'accueil. Cela représente une augmentation d'environ 15 à 20% de la population dans les sous-préfectures de Bol et Baga Sola. La récolte des trois dèrniers années était inférieure à la normale, et les pénuries alimentaires d'environ 1à 2 mois sont courantes dans la région. Le maïs est la culture principale, et la pêche est très commune. Le marché local est très dépendant sur le commerce avec le Nigeria, alors que la fermeture de la frontière a gravement affecté l'économie, avec des prix d'aliments et de produits de première nécessité doubler ou tripler.