Chad

PAM Tchad Appel pour la Nutrition, Novembre 2017

Format
Appeal
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Taux alarmants de malnutrition

La dénutrition demeure l'un des plus grands défis au Tchad. L'enquête SMART menée par l'UNICEF en juillet-août 2017 montre une détérioration de la situation nutritionnelle par rapport à 2016. La prévalence nationale de la malnutrition aiguë globale (MAG) est de 13,9% chez les enfants âgés de 6 à 59 mois, proche du seuil d'alerte de 15% de l'OMS. La malnutrition aiguë sévère atteint 4,2% chez les enfants, avec des niveaux alarmants dans toutes les régions sahéliennes. La prévalence de la malnutrition chronique est estimée à 32,4%, dépassant le seuil OMS de 30%.

Une action multisectorielle urgente est nécessaire pour éviter une augmentation de la mortalité avant le début de la prochaine période de soudure (mai/ juin 2018) habituellement marquée par une augmentation des taux de malnutrition. En 2018, les partenaires du Cluster Nutrition prévoient d'aider plus de 500 000 enfants et femmes mal nourris: 169 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée et 200 300 enfants de moins de cinq ans sévèrement mal nourris.

Suite aux résultats SMART, le Cluster Nutrition développe une stratégie de réponse commune en accord avec le plan de réponse du gouvernement. L'objectif sera de conjuguer les efforts dans les zones géographiques prioritaires grâce à des interventions multisectorielles menées conjointement par le PAM et l'UNICEF dans les domaines interdépendants de la nutrition, de la sécurité alimentaire, de la protection sociale, de l'eau et de l'assainissement.

Le PAM fait face à un grave déficit de financement pour cette intervention et a besoin d'au moins 5 millions de dollars pour acheter des aliments nutritifs spécialisés pour répondre aux cas les plus urgents de malnutrition chez les jeunes enfants et les femmes enceintes et allaitantes pour les 6 prochains mois.