Chad + 2 more

Les brèves d'Afrique (Tchad, Sénégal, Mauritanie)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
(Extrait)

TCHAD - Le directeur de l'hebdomadaire La Voix, Innocent Ebodé, a été kidnappé dimanche par des individus non identifiés à son domicile à N'Djamena, confirment la presse et un avocat du journal. Innocent Ebodé, ressortissant camerounais, avait été expulsé du pays à la mi-octobre et autorisé à y revenir il y a deux semaines. La Voix attend elle-même la décision du gouvernement, prévue dans la semaine, sur la suspension de sa publication.

TCHAD 2 - Les casques bleus de la mission locale de l'Onu (Minurcat) ont dû intervenir dimanche pour disperser des hommes armés qui avaient tendu une embuscade à un convoi civil des Nations Unies dans le Sud-est du pays, indique l'Onu dans un communiqué, précisant qu'un membre du convoi de nationalité tchadienne a été blessé dans les faits.

SéNéGAL - Un soldat a péri samedi à Ziguinchor (Sud) dans des heurts entre soldats et rebelles séparatistes, probablement membres du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance. Il s'agit du troisième épisode similaire à survenir en sept jours dans la région, o=F9 opèrent depuis 1982 des groupes séparatistes.

NIGERIA - Au moins 55 personnes ont perdu la vie, fauchées par un camion dans une rue bondée de passants à Dekina, dans l'état de Kogi. Selon le bilan provisoire fourni par la police, 35 personnes auraient par ailleurs été blessées dans l'accident. D'après une première reconstitution des faits, l'homme au volant aurait perdu le contrôle de son véhicule. Le gouverneur de l'état a proclamé trois jours de deuil.

MAURITANIE - Les deux Italiens (deux touristes mariés) enlevés vendredi dernier dans une région désertique de l'Est du pays pourraient avoir été emmenés au Mali, a déclaré Stefano Manservisi, directeur au Développement de la Commission européenne, actuellement en mission dans la capitale Nouckchott. M Manservisi a précisé que le gouvernement italien était déjà en contact avec les autorités maliennes et mauritaniennes pour tenter de régler l'affaire. (GB/CN)