Le taux de la mortalité infantile augmente au sud du Tchad, révèle une enquête SMART

Report
from World Vision
Published on 05 Mar 2013

World Vision Chad redéfinit sa stratégie contre la malnutrition

N’Djamena, Tchad, 05 Mars 2013 – Une étude récente conduite conjointement par le Centre National de Nutrition et de Technologie Alimentaire du Ministère de la Santé Publique (CNNTA-MSP), le Bureau de la Communauté Européenne pour les Affaires Humanitaires (ECHO Tchad), et l’UNICEF révèle que le taux de mortalité infantile a augmenté dans sept régions du sud du Tchad.

Cette enquête basée sur la méthodologie SMART a été menée par le gouvernement et ses partenaires en santé en fin d’année 2012. Le but est de fournir d’informations complémentaires sur les taux de la malnutrition et de la mortalité dans le Sud du Tchad. Les résultats de cette étude permettrait au gouvernement Tchadien d’avoir une vue générale de la situation nutritionnelle des enfants, après la première enquête qui a concerné les régions de la bande sahélienne.

L’un des résultats importants de cette enquête est le fait que le taux de mortalité des enfants en dessous de cinq ans dépasse le seuil de l’urgence qui est de 2/10000/jour dans plusieurs régions. Le taux de la malnutrition aigue (GAM) est bien en dessous de ligne critique de 15% dans toutes les sept régions. Ce qui contraste ainsi avec les taux de malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans qui est au dessus de 30% dans trois régions du Sud et va au delà de 40% dans la quatrième région.

« Nous croyons, à World Vision, que la réponse urgente à la situation de la mortalité des enfants est étroitement liée aux maladies critiques des enfants. Fournir une assistance alimentaire et traiter simplement la malnutrition ne sont pas suffisant. La disponibilité des vivres est au dessus de la moyenne à travers tout le pays, et les efforts de lutte contre la malnutrition se sont renforcés ces derniers temps. Malgré cela, les enfants de moins de cinq ans continuent encore de mourir », reconnait le Directeur National de World Vision Tchad.

“Nos 27 années d’intervention dans le domaine de la santé nous ont montré que nous devons aller au delà de la malnutrition si nous tenons à réduire le taux de la mortalité infantile dans le pays. La mortalité n’est pas essentiellement liée au déficit alimentaire. En conséquence, World Vision Tchad met en place des solutions durables qui visent les causes profondes de la mortalité et de la malnutrition et ce, en prenant en compte les questions de santé telles que les vaccinations et soins de santé primaires, mais aussi et surtout, le changement des attitudes et comportements liés aux pratiques culturelles inappropriées,” annonce John Scicchitano, le Directeur National de World Vision Tchad. “

World Vision, une ONG de développement centré sur les enfants parrainés plus de 37.000 dans les régions du Logone Occidental, Oriental, Mandoul, Tandjile- Est, le Mayo Kebbi Est et une partie du Chari Baguirmi. Elle est arrivée au Tchad en 1985 en réponse à la situation de famine qui a frappé le pays et a commencé ses activités dans le domaine nutritionnel à travers le projet de survie de l’enfant.
Au fil des années, l’organisation a adopté l’approche du développement holistique afin de mieux répondre aux besoins des communautés qu’elle sert. A travers le concours des délégations sanitaires et de l'education des ces différentes régions, World Vision tente de contribuer, avec le gouvernement Tchadien, à l’amélioration des conditions de vies des enfants et de leurs communautés.
World Vision a reçu un soutien des autorités du Ministère de la santé lorsqu’elle a proposé que l’un des axes majeurs de sa nouvelle stratégie est la réduction de la mortalité infantile dans ses zones d’intervention. « Nous connaissons bien World Vision dans ses interventions en matière de santé et nous sommes tout à fait disposés à lui apporter l’aide dont elle a besoin en matière de santé dans le pays » déclare Dr. Mahamat Annour Waddak, Secrétaire General du Ministère de la Santé Publique.

Comme la plupart d’organisations d’aide humanitaire opérant au Tchad, l’approche initiale de World Vision est de combattre la malnutrition aigue par la technique de la gestion de la malnutrition aigue à travers la communauté, appelée en Anglais Community-based Management of Acute Malnutrition (CMAM).

« Il est à noter que le CMAM produit des impacts à court terme en sauvant la vie des enfants malnutris, mais ce n’est pas la réponse définitive. World Vision Tchad lance une campagne de trois ans essentiellement focalisée sur la lutte contre le paludisme, les maladies diarrhéiques, l’hygiène et l’allaitement maternel exclusif afin d’informer et d’éduquer les communautés rurales sur les facteurs et attitudes qui contribuent à augmenter les risques sanitaires » conclut John Scicchitano.

#

A propos de World Vision Tchad

Depuis sa première intervention d'urgence mis en place en 1984 à la suite de la sécheresse, World Vision Tchad a connu une croissance continue et est devenue l'une des plus importantes organisations non gouvernementales internationales dans le pays.

De nos jours, World Vision Tchad gère 15 programmes de développement intégrés de quartier (« area development programs », ADP) dans six régions : Tandjile, Mayo Kebbi, Logone Occidental, Logone Oriental, Mandoul et Chari Baguirmi, divisés en cinq bases opérationnelles (Lai, Guelendeng, Moundou, Doba et Koumra). Le budget annuel de l’année fiscale 2011 était d’environ US $10 millions.

Depuis 2005, environ 45 000 enfants ont été parrainés.

Les domaines d'intervention de World Vision Tchad comprennent l'éducation, tant formelle qu'informelle, engagement chrétien, parrainage d'enfants et la formation en développement et la relation de genre. Le second domaine est lié aux activités de santé qui incluent la vaccination, la nutrition, l’aide à l'amélioration des infrastructures de santé, la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et la prévention VIH / SIDA, et l’assainissement d’eau potable. Enfin, les efforts de sécurité alimentaire ont porté sur la production agricole, la conservation et commercialisation des vivres, et la protection et gestion des terres.

World Vision Tchad a commencé des programmes de sensibilisation dans le domaine de la mutilation génitale féminine, protection de l'enfant, droits de l'homme, et paix.