Le Ministère de la Santé Publique déclare l’épidémie de l’hépatite E dans la Région du Salamat

Report
from Government of Chad
Published on 16 Feb 2017 View Original

N’Djamena le 16 février 2017 - Notre pays connait depuis le dernier trimestre de l'année 2016 une flambée d’ictère aiguë dans la Région du Salamat. Le District le plus affecté est celui d’Amtiman avec cinq (5) zones de responsabilité touchées sur Quinze (15). Il s’agit de : Amtiman Nord, Amtiman Sud, Ab-lelaye, Mina et Goz Djarat.

La date du 8 février 2017, le total cumulé donne 899 cas pour 45 hospitalisés ; les autres sont suivis de manière ambulatoire. On note malheureusement 11 décès dont 4 femmes enceintes.

Le Ministère de la Santé Publique, à travers la Délégation Sanitaire du Salamat a intensifié la surveillance épidémiologique sur tous les trois (3) Districts de la Région avec l’appui technique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Devant cette situation, dès le mois d’octobre 2016, le Ministère de la Santé Publique a aussitôt envoyé une mission conjointe MSP/OMS sur le terrain pour procéder à des investigations plus approfondies. C’est ainsi que, trente-huit (38) nouveaux échantillons y ont été prélevés et expédiés au centre Pasteur de Yaoundé, au Cameroun pour des analyses.

Sur ces 38 échantillons, 33 ont pu être testés dont 31 se sont révélés positifs aux anticorps du virus de l’Hépatite E, confirmant ainsi une infection récente de ces patients.

De ce qui précède, le Ministère de la Santé Publique peut conclure que ces cas d’ictère aiguë sont bien dus au virus de l’hépatite E.

A cet effet et suivant le Règlement Sanitaire International (RSI 2005), une flambée de l’hépatite E doit être déclarée. Tenant compte de l’ampleur, de la gravité et de la possibilité de propagation des cas dans les autres Districts et Régions voisines, le Ministère de la Santé Publique déclare publiquement l’épidémie de l’hépatite E dans le District d’Amtiman dans la Région du Salamat.

Le Ministère de la Santé Publique a déjà élaboré et mis en œuvre un plan de contingence qui prend en compte tous les domaines de riposte contre cette maladie.

Il s'agit d'une maladie d'origine hydrique, à transmission oro - fécale, connue et maitrisée par tous nos services de Santé.

La mise en œuvre de ce plan, dans son volet eau-assainissement a permis de renforcer la Délégation en intrants et de mettre à disposition des directives de sensibilisation et d’hygiène/assainissement dans le but de limiter la propagation de la maladie.

Toutefois, nous en appelons à tous ceux de nos partenaires qui ont toujours apporté leur soutien multiforme au Ministère de la Santé Publique, de se joindre à nous pour la mise en œuvre fort du Plan de Contingence en cours.

A la population, nous demandons d’observer strictement les règles élémentaires d’hygiène qui restent le seul moyen efficace de lutter contre l’hépatite E.

  • Il faut se laver régulièrement les mains au savon avant de manger, après les toilettes notamment
  • Ne consommer que de l’eau traitée et celle des forages ;
  • Eviter les aliments crus non désinfectés.

Par la présente déclaration, nous tenons à vous rassurer mesdames, messieurs et particulièrement la population du Salamat, que le Ministère de la Santé Publique appuyé de ses partenaires a pris toutes les dispositions nécessaires pour mettre fin à l'épidémie de l’Hépatite E.