Chad + 2 more

Le Japon finance la réintégration des Tchadiens de retour de RCA et la gestion des frontières

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Chad - L’OIM remercie le gouvernement japonais pour sa contribution financière de 4 725 000 dollars (soit 2,9 milliards de francs CFA) pour la réintégration de Tchadiens de retour de République centrafricaine (RCA) et la gestion des frontières en République du Tchad.

Il s’agit de la deuxième contribution du peuple japonais à l’OIM au Tchad en un an. En 2014, le gouvernement japonais avait donné à l’OIM au Tchad 1 million de dollars pour la réintégration de 1 000 femmes de retour du Soudan et de RCA, en se centrant sur l’autonomisation des femmes rapatriées et en encourageant la cohésion sociale dans les zones de retour les plus vulnérables de Tissi, dans la région de Sila.

Ce dernier don permettra à l’OIM de soutenir la réintégration socioéconomique individuelle d’un millier de rapatriés tchadiens supplémentaires dans les régions de Salamat et de Sila, et d’aider à la stabilisation communautaire dans ces deux régions.

Alors que la composante réintégration sera centrée sur les activités de génération de revenus pour les femmes rapatriées de RCA, la composante stabilisation communautaire encouragera la cohésion sociale entre les rapatriés et les communautés d’accueil dans les zones vulnérables de Salamat et de Sila, à travers la création de comités qui identifieront les priorités des communautés.

Le projet envisage également de collaborer avec des ONG japonaises pour bénéficier d’un soutien technique dans les domaines de l’énergie solaire, de l’agriculture, de la génération de revenus et de l’eau potable. Le projet permettra aussi de construire un centre pour les femmes et de lancer une campagne d’information visant à promouvoir la paix et l’inclusion sociale.

Grâce au financement du gouvernement japonais, l’OIM met également en œuvre un projet de gestion intégrée des frontières qui vise à renforcer la capacité des responsables de l’immigration du gouvernement tchadien, améliorant ainsi la sécurité nationale et régionale.

Ce projet se concentrera sur l’ouest et le sud du Tchad, notamment le long des frontières avec le Nigéria, le Cameroun et la RCA.

Parmi les activités du projet figureront :

1) Une aide au gouvernement du Tchad pour établir un Comité de gestion intégrée des frontières composé des ministères et institutions concernés ;

2) L’amélioration du système de gestion de l’information en vue de stocker et de traiter les données sur les personnes qui franchissent les frontières nationales ;

3) Le renforcement des capacités des responsables de l’immigration sous forme de formations des formateurs, et

4) Le renforcement des mécanismes actuels de rapport sur les communautés à l’aide d’une campagne de sensibilisation.

Créée en 1951, l’OIM est la principale organisation intergouvernementale dans le domaine des migrations. Elle travaille en collaboration étroite avec les partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non gouvernementaux en vue d’aider à garantir la gestion humaine et dans le bon ordre des migrations, de promouvoir la coopération internationale sur les questions migratoires, d’aider dans la recherche de solutions pratiques aux problèmes de migration et de fournir une aide humanitaire aux migrants dans le besoin, y compris aux réfugiés et aux déplacés internes.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Yoko Fujimura, OIM Tchad, Tel: (mobile): +2356-293-3452, Email: yfujimura@iom.int ou Qasim Sufi, chef de mission de l’OIM au Tchad, Tel: (Mobile): +235 6290 0674, Email: qsufi@iom.int

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.