Chad + 1 more

Le Fonds central d'urgence (CERF) alloue 11 millions de dollars pour assister 147 000 personnes au sud du Tchad et maintenir l'accès humanitaire

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

(N'djamena, le 16 novembre 2017): Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a approuvé l’allocation de 11 millions de dollars issus du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour l’action humanitaire au Tchad. Les fonds accordés permettront de répondre aux besoins vitaux de 147 000 personnes dont des retournés et réfugiés de la République Centrafricaine et leurs communautés hôtes, dans quatre régions du sud du pays. Ce nouveau financement fait suite à une première allocation de 10 millions de dollars en septembre 2016 dans cette même région pour couvrir les besoins prioritaires des populations les plus vulnérables.

Les régions du Moyen Chari, Mandoul, Logone Oriental et Logone Occidental restent profondément affectées par l’impact de la crise centrafricaine, avec plusieurs nouveaux afflux de population en 2017.
Face au retrait progressif des partenaires humanitaires en raison d’un manque de financement accru, les populations affectées voient leurs conditions de vies et moyens d’existence se détériorer, notamment dans les sites de déplacement.

Au total, cinq projets financés par les fonds CERF permettront d’améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables. Ces projets permettront d’apporter une assistance multisectorielle d’urgence à travers des transferts monétaires multi-usages (60% des fonds octroyés) et à travers un renforcement des services sociaux de base (27%), qui participeront à renforcer la sécurité alimentaire, la protection, les conditions d’abris et les moyens de subsistance des populations, ainsi que leur accès aux services de nutrition, de santé, et à l’éducation. Près de quatorze pour cent des fonds seront également alloués aux services aériens UNHAS pour maintenir l’accès humanitaire dans tout le pays. Les agences des Nations Unies récipiendaires sont la FAO, le FNUAP, le HCR, l’OMS, le PAM et l’UNICEF. Elles travailleront conjointement avec des partenaires opérationnels afin de mettre en œuvre les différents projets au cours des neuf prochains mois.

Le Cordonnateur Humanitaire au Tchad, M. Stephen Tull, a salué l’importance de cette allocation qui permettra de mettre en place une approche innovante : « Ce financement du CERF est très important pour notre réponse au sud du Tchad. Cela nous aide à répondre aux besoins urgents des réfugiés, retournés et populations locales alors que notre appel de fonds humanitaire est sérieusement sous-financé. A ce jour, moins de 40% des fonds requis ont été obtenus au niveau national. De plus, cela nous permet d’appuyer un nouveau programme conjoint d’assistance à travers des transferts monétaires multi-usages, placant les besoins, les préférences et la dignité des bénéficiaires au cœur de son intervention, tout en étant plus efficace en termes de coûts opérationnels.» Cette nouvelle modalité d’assistance offre un immense potentiel. Afin de garantir la faisabilité et l’efficacité de cette approche, les partenaires humanitaires impliqués ont mené une analyse de la situation des marchés et une analyse de protection préalables.

Selon Florent Méhaule, Chef du Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) au Tchad, « La crise humanitaire dans le sud du Tchad est sous-financée. Davantage d’aide demeure nécessaire pour aider les 866 000 personnes dans le besoin d’assistance d’urgence et de résilience car les aquis au sud du Tchad restent fragiles ; ce financement CERF ne couvrira qu’une fraction des besoins. De plus, un engagement accru des acteurs de développement et du Gouvernement est primordial, afin de soutenir et compléter les efforts de la communauté humanitaire et aider à consolider la résilience des populations affectées.» Note aux éditeurs : Mis en place par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2006, le CERF est un mécanisme de financement humanitaire géré par OCHA, qui permet une réponse plus rapide et efficace aux besoins vitaux des populations touchées par des catastrophes naturelles, des conflits armés, ou des crises sous financées. Depuis 2006 le CERF a financé 173 millions de dollars au Tchad et est le troisième bailleurs de fonds humanitaires.

Voir galerie photos sur le sud du Tchad

Pour plus d’information, veuillez contacter :
M. Florent Méhaule, Chef de Bureau, mehaule@un.org, Tel. +23568851004
Mme. Naomi Frérotte, Chargée de l’Information Publique, frerotte@un.org, Tel. +23566901633
Les communiqués d’OCHA sont disponibles sur www.unocha.org ou www.reliefweb.int.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.