Chad

La Journée internationale des Droits de l'Homme fêtée à travers l'est du Tchad

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
La Journée des Droits de l'Homme est observée chaque année à travers le monde. La Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) a célébré la journée à travers des activités éclatées dans tout l'est du Tchad, notamment dans les villes d'Abéché, Iriba, Farchana, Goz Beida et Guéréda. La particularité a été la participation massive et qualitative des Tchadiens en général et plus spécialement des hautes autorités locales, ainsi que des partenaires du Système des Nations Unies.

La journée a été marquée à Abéché par une cérémonie formelle pendant laquelle les messages du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme et du Secrétaire général des Nations Unies ont été relayés respectivement par la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et le chef par intérim de la Section des Droits de l'Homme. Dans une autre allocution, le représentant de l'UNHCR a tenu à mettre un accent particulier sur la nécessité de protéger les réfugiés et les déplacés qui, de par leurs conditions, sont exposés à toutes sortes de violations. Pour sa part, le gouverneur du Ouaddai a rappelé que l'égalité et la non-discrimination sont les fondements de la constitution tchadienne, puis d'ajouter que son bureau reste attaché à ces idéaux et se tient prêt à collaborer avec tous les partenaires dans ce domaine pour mettre fin à la discrimination sous toutes ses formes. Il a, par la même occasion, invité toutes les organisations présentes dans sa région ainsi que toutes les personnes y résidant à réévaluer leur programmes et leurs attitudes, de manière à s'assurer que ceux-ci sont dépourvus de tous relents discriminatoires.

A Farchana, la célébration de la Journée a eu lieu dans l'enceinte de la sous-préfecture, donnant ainsi l'occasion à la MINURCAT et ses partenaires, y compris les autorités locales, de réitérer leur engagement en faveur des droits de l'Homme. Les autorités ont, par la même occasion, félicité la MINURCAT pour cette initiative, et ont marqué leur soutien total à tous les efforts visant à promouvoir et à protéger les droits de l'Homme dans cette localité.

A Iriba, la cérémonie a été ouverte par un défilé de l'école secondaire de la ville suivi de la présentation des messages du Haut Commissaire aux droits de l'Homme et du Secrétaire général des Nations Unies. La célébration de la journée a été également marquée par des saynètes du Club des droits de l'Homme et d'une présentation de ses membres au public. Le Préfet de Kobé qui présidait la cérémonie a souligné l'engagement du gouvernement à veiller au respect des droits de l'Homme par tous ses concitoyens dans cette contrée.

Du côté de Guéréda, la Section régionale des droits de l'Homme a symboliquement célébré la journée en distribuant des supports visuels pour la promotion des droits de l'Homme aux partenaires présents dans la zone. A Goz Beida, un test de connaissances générales sur le thème de cette année (« Optez pour la Diversité, Mettez fin à la Discrimination ») a été organisé, et des prix ont été décernés aux plus méritants. Des matériels de support visuel ont également été distribués dans les écoles, les camps de réfugiés et les sites de déplacés.