Chad

From Harm To Home: Le Bulletin trimestriel d’informations de l’International Rescue Committee au Tchad - #9 Juin | Septembre 2019

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

NUTRITION

Enquête nutritionnelle de couverture SQUEAC au camp d’Ouré Cassoni, Province d’Ennedi-Est

Du 25 juin au 8 juillet, le programme de nutrition d’IRC Tchad a organisé une enquête nutritionnelle de couverture dans le camp d'Ouré Cassoni (province de l’Ennedi Est) avec la méthodologie SQUEAC: Evaluation Semi -Quantitative de l'Accès et de la Couverture, dont l’objectif principal était d’identifier ce qui empêche les populations d’avoir accès au programme de traitement de la malnutrition aiguë, dans le but d’optimiser les interventions d’IRC et des différents acteurs.

L’équipe d’enquêteurs était composée de 10 personnes, dont sept employés d’IRC, deux responsables sanitaires locaux et un représentant de la Direction de la Nutrition et de la Technologie Alimentaire (DNTA), tous placés sous la supervision d’un consultant expert en évaluation des programmes nutrition.

L’enquête a permis de constater une couverture ponctuelle du programme nutritionnel dans le camp d'Ouré Cassoni de 66,6%, soit légèrement supérieure à la cible de 64% escomptée.
Cependant, l’enquête a également mis en avant plusieurs barrières au traitement de la malnutrition comme le partage de la ration d’aliment thérapeutique de l’enfant entre les membres de la famille, le déplacement des mères vers les villages d’opportunité ou leur absentéisme aux séances de prise en charge de la malnutrition, occupée par des activités génératrices de revenus, le traitement des enfants avec les médicaments du marché et chez les médecins traditionnels ou encore le manque de connaissances sur la malnutrition au sein des ménages.

Au niveau de l'unité nutritionnelle thérapeutique, des obstacles tels que des ruptures des aliments thérapeutiques nutritionnels, la longue durée d'attente des mères pendant les jours de distribution, une communication insuffisante entre le personnel de l'unité de nutrition et les relais communautaire ont été identifiés.

L’enquête a énuméré les éléments favorables pour une bonne couverture du programme de nutrition: l’effectivité de la gratuité de tous les soins de santé sur le camp, le dépistage actif de la malnutrition par les volontaires communautaires, la bonne réputation des interventions de l’IRC, etc.

Suite à cette enquête, le programme nutrition de l’IRC en collaboration avec les responsables sanitaires locaux et la DNTA, ont mis sur pied un plan d’action pour répondre efficacement à ces différentes barrières identifiées.