Chad + 5 more

Forum Régional sur le Renforcement du Rôle des Femmes dans la Mise en Œuvre des Stratégies et Initiatives Régionales et Internationales pour le Sahel

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published

Attachments

N’Djamena, Tchad, 23 juillet 2015- Conscients du rôle primordial que jouent les femmes et soucieux de leur prise en compte dans la recherche de solutions aux défis qui menacent la région du Sahel, le Gouvernement de la République du Tchad, en partenariat avec le Bureau de l’Envoyée spéciale des Nations Unies pour le Sahel, le Bureau de l’Envoyée Spéciale de la Présidente de la Commission de l’ Union Africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité et ONUFEMMES ont organisé du 22 au 23 juillet à N’Djamena, Tchad, sous le patronage de la Ministre de la Femme, de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale du Tchad, Mme Issa Sokoye Esther Woibogo , le Forum Régional sur le Renforcement du Rôle des Femmes dans la Mise en Œuvre des Stratégies et Initiatives Régionales et Internationales pour le Sahel.

Ce Forum fait suite à la conférence consultative de Bruxelles qui était Co-organisée par les Nations Unies et l’Union Européenne en Avril 2013 sur Femmes, Stabilité et Développement afin d’identifier les moyens et stratégies les plus pertinentes pour renforcer le rôle des femmes et leur leadership dans la prévention des conflits, le maintien de la paix et la reconstruction de la paix, ainsi que dans les domaines de la sécurité, de la politique et du développement économique.

Devant la multiplication des défis dans la région du Sahel et la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire, le Forum a articulé ses travaux sur la nécessité d’assurer la pleine participation des femmes dans les processus de prise de décision politique ainsi que leur implication effective dans la mise en œuvre des initiatives et stratégies régionales et internationales dans le Sahel. A cet égard, le Forum a souligné la nécessité d’apporter une aide particulière aux femmes rurales qui sont plus vulnérables compte tenu de leurs conditions de vie dans le contexte de l’avancée du désert et les effets néfastes du changement climatique sur le développement de ces pays. Le Forum a aussi souligné les efforts et initiatives pris par les pays du Sahel pour renforcer la participation des femmes dans la gouvernance, les plans de développement et la sécurité, en rappelant que l’engagement des pays de la région est vital pour la sauvegarde et la consolidation des acquis obtenus par les femmes pour un rôle reconnu et déterminant pour le développement de la région.

Dans ce sens, le Forum a insisté sur la nécessité de mettre en place un cadre d’échanges périodiques entre les femmes elles-mêmes et entre les femmes et les institutions nationales, régionales et internationales afin d’assurer une meilleure prise en compte des intérêts des femmes et leur participation effective à la recherche de solutions aux crises que connait le Sahel. En se basant sur les travaux des trois panels, le Forum a pris une série de décisions et recommandations, pertinentes afin d’accélérer l’intervention des femmes et renforcer leur rôle dans divers domaines selon un plan d’action validé par les partenaires et les acteurs gouvernementaux et de la société civile.

Décisions/ Solutions

Mettre en place la plateforme régionale des femmes du sahel par les cinq pays, rattachée aux mécanismes du G5 avec l’appui le Bureau de l’Envoyée spéciale des Nations Unies pour le Sahel, le Bureau de l’Envoyée Spéciale de la Présidente de la Commission de l’ Union Africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité et ONUFEMMES, pour faciliter son opérationnalisation ;

Le développement et la mise en œuvre urgente d’un programme de résilience économique des femmes du Sahel, notamment des femmes rurales dans le contexte de l’avancement de la sécheresse et la lutte contre le changement climatique ;

L’harmonisation des législations nationales ainsi que la sensibilisation des chefs traditionnels/religieux avec une plus grande implication des femmes ;

Mettre en place une initiative régionale de renforcement des capacités d’action et de décision des femmes du Sahel dans la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent, basée sur les stratégies traditionnelles éprouvées par ces dernières aussi bien dans les ménages, les communautés et les pays.

Recommandations

Encourager les Etats dans l’application des textes et des engagements normatifs pour plus d’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes en lien avec l’agenda 2063 de l’Union Africaine et les dispositions internationales ratifiées par les pays ;

Veiller à une implication effective d’au moins 30% des femmes dans les instances de décisions, parmi les observateurs et négociateurs des processus de paix et sécurité dans les pays en crise ;

Mettre en place des initiatives régionales en vue de la résilience économique des femmes rurales face à l’avancée de la sècheresse et le changement climatique ;

Mettre en place une banque de la femme, surtout en milieu rural, à partir d’un fonds de solidarité généré par la contribution des femmes (financement innovant) ;

Œuvrer pour que près de 15% des financements humanitaires puissent être orientés vers les besoins spécifiques de protection des femmes et des filles affectées, notamment la prise en charge des victimes de violences du fait des conflits et des attaques terroristes dans la région ;

Prendre des mesures innovatrices incluant les femmes pour lutter efficacement contre la radicalisation et l’extrémiste violent en mettant l’accent sur la prise en charge holistique des femmes et filles victimes ;

Renforcer les systèmes d’alerte précoce avec des indicateurs spécifiques sur la situation des femmes avant, pendant et après les conflits et exiger la participation effective des femmes dans les systèmes d’alerte précoce ;

Développer une approche régionale pour les problématiques de sécurité et de développement et d’y promouvoir un leadership féminin à travers la mise en place et le fonctionnement de la plateforme régionale des femmes du Sahel ;

Prendre des mesures urgentes visant à renforcer la sécurité économique et financière des jeunes (filles et garçons) en vue de leur contribution effective au développement et de prévenir leur récupération et utilisation par les bandes terroristes et rebelles dans le Sahel ;

Le Gouvernement de la République du Tchad, le Bureau de l’Envoyée spéciale des Nations Unies pour le Sahel, le Bureau de l’Envoyée Spéciale de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité et ONUFEMMES se sont félicités de la participation active des femmes de la région du Sahel ; des représentants des pays de la région ; des organisations de la société civile ; des représentants des organisations régionales et internationales, ainsi que d’autres partenaires.

Ils ont salué les décisions prises par le Forum, notamment la mise en place de la plateforme régionale des femmes du sahel par les cinq pays qui sera rattachée aux mécanismes du G5 Sahel avec l’appui d’ONU Femmes, le Bureau de l’Envoyée spéciale des Nations Unies pour le Sahel, et le Bureau de l’Envoyée Spéciale de la Présidente de la Commission de l’ Union Africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité. Ils ont appelé les participants à poursuivre leur engagement pour un rôle plus actif et déterminant des femmes dans le Sahel.

#

Contacts

M. Kouider ZERROUK
Chef Communications & Information Publique
Bureau de l’Envoyée Spéciale des Nations Unies pour le Sahel
Bureau : (+221) 33 869 8560
Tel: (+221) 77 332 49 28
zerrouk@un.org