Faits et chiffres : Les activités du CICR au Tchad, janvier à décembre 2019

Report
from International Committee of the Red Cross
Published on 13 Feb 2020 View Original

Au Tchad, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) apporte protection et assistance aux personnes touchées par le conflit armé qui sévit dans la Province du Lac. Il met tout en œuvre pour améliorer leur sort et protéger leur vie et leur dignité, en étroite collaboration avec ses partenaires de la Croix-Rouge du Tchad et du Mouvement. Présent en République du Tchad depuis 1978, le CICR dispose d’une délégation à N’Djamena et d’une sous-délégation à Baga-Sola dans la Province du Lac.

Visite aux personnes privées de liberté

Le CICR visite les maisons d’arrêt au Tchad pour suivre les conditions de détention, le traitement, le respect des garanties judiciaires et le rétablissement des liens familiaux de ceux privés de liberté.

• transmis 418 messages téléphoniques et distribué 704 messages Croix-Rouge entre les personnes privées de liberté et leurs familles ;

• visité 708 détenus et assuré le suivi individuel de 378 détenus ;

• mis en œuvre de nouveaux programmes de support et d’assistance dans 2 maisons d’arrêt tout en maintenant ses programmes dans les 4 maisons d’arrêt de Koro Toro, Moussoro, Amsinéné et Bol ;

• effectué des donations médicales à 4 maisons d’arrêt tout en incorporant 3’062 détenus malnutris dans un programme thérapeutique ;

• assuré le suivi individuel de 74 détenus malades et facilité l’accès aux soins médicaux secondaires à 265 autres ;

• appuyé 4 hôpitaux pour le référencement des détenus malades à N’Djamena, Bol et Moussoro.