CAR + 2 more

Une coopérative agricole comme outil de cohésion sociale et de réintegration des rapatriés en RCA

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Une coopérative agricole a vu le jour en juillet 2019 dans la commune de SCADLoko dans la préfecture de la Lobaye en République Centrafricaine (RCA). Une initiative des rapatriés centrafricains, venus de la Republique du Congo et de la République Démocratique du Congo, avec le soutien de l’ONG Afrique Secours Assistance (ASA), partenaire du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Refugies (UNHCR).

Dans le but de commencer une nouvelle vie et redonner du sourire à leurs familles, quelques rapatriés se sont organisés en coopérative dans la commune de SCADLoko, situé à environ 107 kilometres de Bangui, la capitale.
Apres cinq années d’exil, les rapatriés ayant fait le libre choix de revenir au pays se sont retrouvés sans aucune activité. C’est alors que leur est venue l’idee de se mettre en cooperative autour d’activites agricoles. ‘’L’objectif de notre coopérative est d’unir tous les rapatriés et nos frères de la localité pour vivre en harmonie autour d’activités agricoles’’ a signifié Monoga Gabriel, rapatrié centrafricain venu de Betou en République du Congo et Secretaire Géneral de la coopérative agricole de SCAD-Loko.

La cooperative compte 270 membres dont 200 rapatriés.

Sur une superficie de 40 hectares de terre exploité, 20 hectares ont servi à la culture de maïs sous le coaching de l’équipe technique ASA. Sur cette même parcelle de 20 hectares, des prévisions de culture maraichère et culture d’arachide sont envisagées cette année.

La coopérative a recolté 103 sacs de maïs qui ont été vendus sur le marché local et les produits de la vente ont été partagés équitablement entre ses members. “Cet argent a permis à chacun de nous de subvenir aux besoins de première nécéssite de sa famille et de payer les frais de scolarité de nos enfants’’ a souligné Monoga Gabriel.
Sur les 20 autres hectares, le manioc a été planté en décembre 2019, la phase actuelle est celle du second sarclage prévu au mois de mars. La récolte est attendue au mois de décembre 2020.