CAR

SMART Rapide : 5 enquêtes nutritionnelles à Alindao - Du 28 juillet au 03 août et du 13 au 17 septembre 2018

Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Introduction et contexte

L’évaluation nutritionnelle SMART Rapide a eu lieu dans les quinze quartiers et les 4 sites des déplacés se trouvant tous dans la ville d’Alindao, située dans la sous-préfecture d’Alindao, la Préfecture de la Basse-Kotto, localité située à l’Est de la République Centrafricaine.

Notons que la ville d’Alindao comptait soixante-onze (71) quartiers répartis dans neuf (09) groupements. Suite aux multiples conflits constatés au mois de Mai 2017 et qui ont eu à provoquer les mouvements de personnes de leurs lieux d’origine vers les sites de déplacés, il ne reste que 15 quartiers qui demeurent habitables jusqu’au jour du passage de l’équipe d’enquête. Les principaux groupes ethniques dans la localité sont entre autres : les Banda (Ngbougou et Yakpa), Baguiro, Mbangui, Yakoma et les peuhls.

Les déplacés du site AFAPS, sont tous de confession musulmane. Ils sont arrivés de Pombolo, Ndjimbi, Kembé, Kouango, Mingala depuis un an et demi pour les uns et deux ans pour les autres. Quant aux déplacés des sites de l’Eglise Catholique et d’Elim, ils sont de confession chrétienne. Ils sont arrivés des localités de l’axe Mingala (Zoguinza, Oudjo,
Mbika et autres), de Pavica, de Kongbo, d’Elim (7 km de Kongbo), de Djimbi puis d’autres quartiers de la ville d’Alindao. Enfin, les déplacés du site de PK3 sont tous des peuhls et musulmans. Ils proviennent des localités de Kouango, de Pouloubou (axe Pavica - Kongbo) Odjo, Mandao et Voundja (axe Mingala). La ville d’Alindao s’étend juste à 5 kilomètres de la sortie des axes qui sont entre autres, Mingala, Bambari et Kongbo.

La sous – préfecture d’Alindao est limitée à l’Est par la sous-préfecture de Mingala, A l’Ouest par Kouango, Au Nord par la sous-préfecture de Bambari et Au Sud par celle de Mobaye.
Notons que la ville d’Alindao est sous le contrôle des éléments de GSAU et ceux de GBK.
Selon le Médecin-chef du District sanitaire, La ville d’Alindao compte deux (02) formations sanitaires (FOSA) fonctionnelles à savoir l’hôpital d’Alindao et le centre de santé urbain (CSU) de calvaire. Ces deux FOSA bénéficient de l’appui de l’ONGI Cordaid dans le cadre du financement basé sur la performance. En outre, l’équipe de la nutrition santé d’urgence (NSU) d’Action Contre la Faim intervient pour la prise en charge nutritionnelle et en soins de santé primaires les lundi et vendredi sur le site catholique, et les mardis sur le site du PK3. Un appui est également apporté par l’équipe d’Action contre la faim à l’UNTA de l’hôpital et du Centre de Santé Urbain (CSU). Soulignons que, ACF et Cordaid disposent respectivement de 47 et 12 relais communautaires (RECO) qui font le dépistage actif dans les quartiers de la ville d’Alindao. Selon les échanges avec les acteurs intervenant à Alindao, tous les cas de MAS avec complications sont référés à l’UNT de l’hôpital d’Alindao appuyée par Action contre la Faim.

En partant du RGPH1 de 2003 et avec une projection de 2,3 de taux d’accroissement naturel par an jusqu’en 2018, la ville d’Alindao compte 20.253 habitants, soit 4051 ménages répartis dans 71 quartiers et avec 3504 enfants de moins de 5 ans. Suite aux échanges avec les autorités administratives locales (Maire, chefs de groupes de quartiers et autres), et aux repérages physiques des quartiers de la ville, il y a été constaté que 57 quartiers sont inhabités pour des raisons de sécurité ; Un quartier a été nouvellement créé, ce qui porte le nombre des quartiers à 15 dans lesquelles l’enquête nutritionnelle SMART Rapide a eu lieu.
Finalement, les 15 quartiers habités d’Alindao disposent d’une population de 6.621 habitants avec 1.124 enfants de moins de 5 ans qui sont répartis dans 1300 ménages.