CAR

Situation en République Centrafricaine 16 Mar 2003

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Communiqué du ministère des Affaires étrangères

(Paris, 16 mars 2003).- Des moyens militaires français ont été amenés à Bangui en mission de soutien à la CEMAC, à la demande des chefs d'Etat membres de cette organisation régionale.

Aujourd'hui, des moyens aériens de type Transall ont été mis en place à Bangui, ce qui a permis d'acheminer sur Libreville (Gabon) 80 personnes qui souhaitaient partir, dont 60 Français. Certains d'entre eux avaient trouvé refuge à la base militaire de Mpoko, contiguë à l'aéroport. Les autres, qui s'étaient regroupés à notre ambassade, ont été recueillis par la force de la CEMAC et conduits à l'aéroport.

Demain, des effectifs de la valeur d'une compagnie seront mis en place à l'aéroport de Bangui, en mission de soutien à la CEMAC.

Notre Ambassade continue d'assurer le regroupement des Français résidents et des étrangers qui souhaitent quitter Bangui dans l'attente d'une stabilisation de la situation.

Communiqué du ministère des Affaires étrangères

(Paris, le 15 mars 2003).- Face aux événements qui se déroulent à Bangui, la France rappelle sa condamnation de toute tentative armée pour renverser un chef d'Etat légitimement élu.

Elle insiste sur la nécessité absolue de respecter toutes les vies humaines.

L'intégrité de la force de sécurisation et d'observation de la CEMAC doit être respectée. Cette force est déployée à Bangui avec le soutien de la France en application de l'accord de Libreville conclu sous l'égide du Président BONGO.

Seule une solution politique permettra de sortir de la crise en Centrafrique.

Le ministère des Affaires étrangères a ouvert une cellule d'information qui est joignable au 01 45 55 80 00.