CAR

République centrafricaine : Appuyer la reconstruction du système statistique national pour de meilleures données de prise de décision

WASHINGTON, 28 juillet 2022 — Afin de permettre le renforcement de la capacité du système statistique à produire et gérer des données, ainsi qu’améliorer la mesure des conditions de vie en République centrafricaine, la Banque mondiale a approuvé aujourd'hui un financement supplémentaire de 3 millions de dollars en dons pour le « Projet de données nécessaires à la prise de décision ».

La République centrafricaine (RCA) est l'un des pays les plus pauvres et les plus fragiles au monde. En 2019, le produit intérieur brut (PIB) par habitant s'élevait en moyenne à 468 dollars, ce qui est bien inférieur à la moyenne de 1.130 dollars dans les pays touchés par la fragilité, les conflits et la violence en Afrique subsaharienne. Le taux d'extrême pauvreté est resté élevé à 71,4 % en 2020. La crise politico-militaire de 2012 a laissé le système statistique national - raisonnablement développé auparavant - en mauvais état. Le pillage du bureau de l'Institut centrafricain des statistiques et des études économiques et sociales (ICASEES) a entraîné la perte d'une grande partie des infrastructures et données statistiques ainsi que des archives physiques et des documents.

Le projet parent a permis de récupérer les données dispersées durant la crise de 2012, les archiver sur une plateforme digitale et les stocker sur des serveurs cloud à distance afin d’éviter de futures pertes. Ce projet a aussi permis de renforcer les capacités du personnel de l'ICASEES. Certaines bases de données obsolètes pour la prise de décision, ont été mises à jour, notamment l'indice des prix à la consommation, l'enquête agricole, l'enquête sur les monographies communales et l’enquête sur les conditions de vie.

« Le financement supplémentaire permettra la révision des comptes nationaux, la cartographie du recensement, ainsi que l'amélioration des infrastructures physiques de l'ICASEES », a déclaré Guido Rurangwa, responsable des opérations pour la Banque mondiale en République centrafricaine. « La cartographie du recensement est un pas important pour la réalisation du recensement général de la population et de l’habitat », a-t-il ajouté.

Financé par une subvention de l'Association internationale de développement (IDA), ce financement supplémentaire couvrira deux composantes du projet de données nécessaires à la prise de décision : (i) redressement statistique, réhabilitation, professionnalisation et modernisation de l’ICASEES ; et (ii) collecte, production et diffusion des données.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2023/005/AFW

Contacts
A Bangui :
Boris Ngouagouni,
(00236) 7513 5080,
pngouagouni@worldbank.org