CAR + 1 more

RDC: 150 soldats rejoignent la force de maintien de la paix de la CEMAC en RCA

Source
Posted
Originally published
NAIROBI, 20 janvier (IRIN) - Un contingent de 150 soldats de la République du Congo a été dépêché en République centrafricaine (RCA) pour soutenir une force internationale de maintien de la paix de la Communauté économique et monétaire des Etats d'Afrique centrale (connue sous son acronyme français CEMAC), a annoncé samedi le gouvernement de Brazzaville.
Le contingent devrait transiter par Libreville, la capitale du Gabon, o=F9 il recevra du matériel d'appui logistique pour sa mission. Il rejoindra d'autres troupes gabonaises comptant 231 militaires déjà déployés en RCA depuis le début de décembre 2002.

La force de maintien - créée le 2 octobre dernier lors d'un sommet régional à Libreville - se compose de troupes issues du Gabon, du Cameroun, de la Guinée équatoriale, de la République du Congo, et du Mali, ce dernier ne faisant pas partie des membres de la communauté régionale. Cette force remplacera les troupes libyennes qui ont été stationnées à Bangui depuis l'échec du coup d'Etat du 28 mai 2001 fomenté par l'ancien président André Kolingba.

Le mandat de la force de la CEMAC - dont l'effectif total autorisé est de 350 hommes, sous le commandement du général gabonais Barthélémy Ratanga - consiste à protéger le président Patassé, à réformer l'armée du pays et à surveiller la situation le long de la frontière centrafricaine avec le Tchad.

Lors d'une allocution diffusée le 31 décembre 2002 sur la radio d'Etat, Radio Centrafrique, M. Patassé, dont le gouvernement actuel subit les attaques des partisans de l'ancien chef des armées de la RCA, François Bozizé, a lancé un "appel urgent et formel à la France" pour qu'elle apporte son soutien militaire à l'armée centrafricaine et à la force de la CEMAC afin d'aider la nation à retrouver son intégrité territoriale.

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2003