CAR + 1 more

RCA-Tchad : Le Tchad cède un site au HCR pour héberger les réfugiés

Source
Posted
Originally published
BANGUI, 25 février (IRIN) - Les autorités de la ville tchadienne de Gore ont accordé au Bureau du Haut
Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) un site qui permettra d'héberger 10 000 personnes fuyant les combats dans la République centrafricaine voisine (RCA), d'après Emile Segbor, représentant du HCR en RCA. Il a déclaré à IRIN que le HCR rendrait le camp opérationnel le plus tôt possible, probablement début mars.
« Nous n'allons pas attendre que se termine la planification du camp pour y amener les réfugiés. Nous avons déjà commencé à installer de grandes tentes près du site du camp qui peut abriter entre 40 et 50 personnes, » a indiqué M. Segbor dimanche dernier.

Les demandeurs d'asile, en grande partie des femmes et des enfants, ont marché jusqu'à la frontière - certains sur 200 km - aux postes de Kaba-Roangar (au sud de Gore) et Sido (au sud de Sarh) pour gagner le Tchad. Parmi eux, figurent des citoyens centrafricains et tchadiens, dont beaucoup ont vécu en RCA pendant plusieurs dizaines d'années.

Le 18 février, a précisé M. Segbor, le HCR avait déjà enregistré quelque 10 000 réfugiés à Gore, localité située à 30 km au nord de la frontière de la RCA. « Entre le 18 février et aujourd'hui [23 février] nous estimons qu'environ 5 000 personnes [supplémentaires] ont pénétré au Tchad. »

Chaque jour en moyenne, a-t-il ajouté, un millier de réfugiés centrafricains et demandeurs d'asile tchadiens entrent au Tchad, contre seulement 500 la semaine dernière. Cette dernière augmentation porte à 21 000 le nombre estimé de personnes prenant la fuite vers les villes et villages frontaliers du Tchad.

« Les réfugiés de la RCA disent qu'ils fuient les excès des rebelles de Bozizé, tandis que les Tchadiens indiquent qu'ils fuient les exactions des forces gouvernementales et des combattants de Jean-Pierre Bemba [Mouvement de libération du Congo, MLC], » a-t-il expliqué.

Les troupes du gouvernement, soutenues par les forces du MLC de la République démocratique du Congo voisine, sont engagées dans une contre-offensive contre les partisans de l'ancien chef d'état-major de l' armée centrafricaine, François Bozizé. Ce dernier vit en exil en France, mais ses militants ont poursuivi la lutte pour tenter de renverser le président de la RCA, Ange-Félix Patassé.

Le HCR a rapporté que Médecins sans frontières-Belgique a ouvert un centre de transit à Gore pour abriter une partie des nouveaux réfugiés et apporte une aide médicale d'urgence aux personnes blessées. D'après le HCR, MSF a expliqué que certains réfugiés, parmi les nouveaux venus, étaient arrivés présentant des blessures par balles. « Ils ont de graves problèmes liés à la santé et à l'alimentation, » a ajouté M. Segbor.

Les Tchadiens qui rentrent chez eux sont constitués de deux groupes : ceux qui souhaitent rentrer au Tchad dans leur région d'origine (pour la plupart d'entre-eux la région de Salamat) et ceux qui ont vécu en RCA pendant plusieurs décennies et qui n'ont « aucun lien » avec leur pays.

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2003