CAR

RCA : PNUD Bulletin Londo Hio Cluster MSSC #7 (janvier 2019)

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

BULLETIN D’INFORMATION TRIMESTRIELLE SUR LE RELEVEMENT IMMEDIAT EN CENTRAFRIQUE

La RCA a connu un regain de violence malgré les efforts de consolidation de la paix entrepris. Le pays s’est enlisé dans un cycle de violences, qui se sont étendues dans plusieurs régions du pays, y compris dans des zones considérées comme relativement stables, engendrant des besoins humanitaires croissants et la crainte que le pays sombre dans le chaos. Entre janvier et septembre 2018, 9 214 incidents de protection ont été rapportés, soit une moyenne de plus de 1 000 incidents par mois avec 338 incidents contre les acteurs humanitaires ont été répertoriés contre 333 en 2017. Entre Octobre et décembre, plusieurs sites (Batangafo, Alindao, etc.) de déplacés ont été brûlés, rendant encore difficile le quotidien des populations déjà vulnérables. 6 humanitaires ont perdu la vie et 21 autres ont été blessés. Ces éléments démontrent qu’apporter de l’assistance humanitaire en RCA n’est pas évident au-delà du nombre de PDI sans cesse croissant (640969 au 31 décembre 2018).

Sur le plan du financement des activités, le cluster a reçu via le fonds humanitaire $1500000 pour la mise en œuvre des activités dans six (06) sous-préfectures.

Plusieurs mouvements de retours ont été observés à travers le pays principalement dans la Nana Gribizi, la Ouaka, la Lobaye, et dans la partie Ouest du pays, nécessitant une revitalisation socioéconomique et la mise en œuvre des activités de réintégration.

Au cours de l’année plus de 600 000 personnes ont été touchées à travers la mise en œuvre des activités coordonnées par le cluster. La participation des femmes dans la mise en œuvre des activités représente 53%. Des avancées sont perceptibles sur l’ensemble des activités priorisées par le cluster. L’implication des communautés pour la réhabilitation ou reconstruction des infrastructures sociales et la mise en œuvre des activités génératrices de revenus en groupement démontrent clairement la volonté des populations à être résilientes et économiquement autonomes.