CAR

RCA | Matrice de suivi des déplacements (DTM) - Rapport 7 | Juin 2019

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Un conflit a éclaté en décembre 2013 et provoqué le déplacement internes et transfrontalier de personnes en République Centrafricaine. Le pays continue de faire face à des niveaux élevés d’insécurité et de conflits violents entre différents groupes armés dans la majeure partie du pays, provoquant des déplacements nouveaux et prolongés. Ce rapport présente les informations collectées dui 20 mars au 30 avril 2019 dans 9 Préfectures (Bamingui-Bangoran, Bangui, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Haut-Mbomou, Mbomou, Nana-Gribizi, Ouaka, et Ouham Pendé). 1 092 localités de déplacement ou de retour ont été évaluées, ainsi que 39 sites officiels parmi ceux recensés par la Commission des mouvements de population (CMP). La DTM a identifié une population déplacée totale de 1 048 336 individus : 463 699 Personnes Déplacées Internes (PDI), 454 378 retournés (anciennes PDI) et 130 259 retournés d’autres pays. 75% des déplacements internes sont dus aux conflits armés, 17% aux tensions intercommunautaires, contre 5% à titre préventif. La population déplacée est composée à 49% d’hommes et à 51% de femmes. 53% des ménages identifiés vivent dans des familles d’accueil, 26% des ménages ont regagné leurs abris d’avant le déplacement, 17% vivent dans des sites de déplacement, 3% en location et 1% des ménages vivent à l’air libre/sont sans abri.