CAR

RCA: Les cliniques mobiles d'ALIMA prennent en charge les victimes des inondations

Source
Published
Origin
View original

Après des semaines de fortes pluies ayant entraînées les plus grandes inondations enregistrées depuis plus de 20 ans à Bangui, capitale de la République centrafricaine (RCA), ALIMA a lancé des cliniques mobiles pour fournir des soins médicaux d'urgence aux populations les plus touchées.

Des dizaines de milliers de personnes, rendues vulnérables par le conflit en cours, se sont retrouvées sans abri à cause de la montée des eaux de la rivière Oubangui. Le risque de maladies transmises par les moustiques et liées à l'eau est élevé.

"Le niveau de l'eau est très élevé, jusqu’à arriver à la hauteur de notre dos ", a déclaré Henriette Coembi, pêcheuse dont la famille a perdu ses moyens de subsistance. " Toute la nuit, nous avons continué à espérer que la pluie allait cesser, mais l'eau continuait de monter", ajoute Henriette. "Nous avons perdu notre maison, nos lits, notre nourriture, nos vêtements, tout."

Henriette et sa famille n'ont plus accès à l'eau potable, leur centre de santé local a été détruit. Lorsque ses enfants et petits-enfants sont tombés malades (diarrhée, fièvre, vomissements), ils n'avaient nulle part où aller et n'avaient pas d'argent pour payer les soins de santé malgré la disponibilité d'un centre de santé.

Les cliniques mobiles d'ALIMA - une équipe de soignant se déplacent sur des routes cahoteuses pour atteindre les populations les plus touchées, et fournissent maintenant des soins médicaux primaires gratuits, des tests et des traitements pour le paludisme, des traitements pour la malnutrition et d'autres problèmes de santé, comme la diarrhée et la détresse respiratoire. Les cas les plus graves sont envoyés à l'hôpital de Bimbo - situé à environ 15-25 kilomètres.

"Les besoins sont assez élevés", a dit le docteur Rodrigue Djonkou, l'un des médecins de la clinique mobile. "Nous voyons beaucoup, beaucoup de cas de paludisme, en particulier chez les enfants. L'accès aux soins de santé est essentiel ici ".

Plus de 1 000 personnes, dont des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes, ont bénéficié de soins médicaux gratuits - incluant consultations, traitements et vaccinations - de la part des équipes d'ALIMA depuis le début des inondations. Nos équipes ont également distribué des moustiquaires et des comprimés de purification de l'eau aux familles sinistrées.